1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Epstein : le prince Andrew peut-il échapper à la justice ?
3 min de lecture

Affaire Epstein : le prince Andrew peut-il échapper à la justice ?

Les avocats du prince Andrew vont presser mardi la justice américaine de classer sans suite une plainte au civil pour "agressions sexuelles" qu'une Américaine a déposée à New York pour des faits remontant à 2001 lorsqu'elle était mineure.

Le prince Andrew, duc d'York, le 11 novembre 2017
Le prince Andrew, duc d'York, le 11 novembre 2017
Crédit : Stefan Rousseau / POOL / AFP
Affaire Epstein : le prince Andrew peut-il échapper à la justice?
03:25
Lionel Gendron

C’est une semaine décisive pour le Prince Andrew. Dans le sillage du scandale sexuel de Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, la justice américaine va examiner ce mardi 4 janvier la validité d’une plainte au civil pour "abus sexuels" déposée par Virginia Roberts contre le duc d’York. Cette plainte a été déposée en août dernier par cette jeune femme qui accuse le deuxième fils de la reine Elizabeth d’agressions sexuelles.

Virginia Roberts accuse le Prince Andrew de l’avoir agressé à trois reprises en
2001 alors qu’elle n’avait que 17 ans. Des faits que la jeune femme, qui a aujourd’hui 38 ans, racontait à la BBC en décembre 2019 : “Ce type transpirait sur moi, il pleuvait carrément sur moi (...). Mais je savais qu’il fallait que je lui fasse plaisir parce que c’est ce que Ghislaine et Jeffrey attendaient de moi. Je venais juste d’être agressée par un membre de la famille royale. Il sait ce qu’il s’est passé, je sais ce qu’il s’est passé. Il n’y a qu’un seul de nous deux qui dit la vérité et je sais que c’est moi.”

Aujourd’hui, l’étau se resserre autour d’Andrew depuis que son ancienne amie, Ghislaine Maxwell, a été reconnue coupable la semaine dernière par un tribunal de New-York, coupable de trafic sexuel de mineures au profit d’Epstein. La mondaine britannique risque jusqu’à 65 ans de prison.

Bientôt condamné ?

Alors après Ghislaine Maxwell, Andrew est-il le prochain condamné sur la liste ? C’est possible. En tout cas, la machine judiciaire est en marche. Le juge américain a rejeté une demande en nullité formulée par les avocats du duc d’York. Les avocats de Virginia Roberts, eux, contre-attaquent. La semaine dernière, ils ont demandé que le Prince Andrew produise un certificat médical attestant que son corps ne peut pas transpirer. 

À lire aussi

Étrange demande me direz-vous. Alors pourquoi ? Et bien parce que dans sa dernière interview donnée à la BBC en novembre 2019, Andrew a nié pouvoir transpirer, contrairement à ce qu’affirme la plaignante. “Sur ce point précis de la transpiration il y a un problème parce que j’ai un souci médical particulier qui fait que je ne transpire pas ou en tout cas qui fait que je ne pouvais pas transpirer à l’époque. J’ai eu une poussée d’adrénaline qui a provoqué cela quand je me suis fait tirer dessus pendant la guerre des Malouines en 1982. Depuis, il m’était presque impossible de transpirer.” 

Sur ce point, la plaignante demande donc des preuves. De leur côté, les avocats du prince font tout pour bloquer la procédure mais si tous les recours du Prince Andrew échouent, un procès civil pourrait bien avoir lieu entre septembre et décembre 2022. Précision importante Jérôme, il s’agit bien d’une procédure au civil ce qui veut dire que le Prince ne risque pas la prison mais de devoir payer à Virginia Roberts d’importants dommages et intérêts.

Disgrâce

En attendant, le fils préféré de la reine est en disgrâce. Les soupçons qui pèsent sur lui ont définitivement ruiné sa réputation. Le prince Andrew s’est retiré de la vie publique. On ne le voit plus, on ne l’entend plus. Il vit une sorte d’exil interne. Il n’était par exemple pas présent à Windsor le 25 décembre pour la traditionnelle messe de Noël qui réunit chaque année les membres de la famille royale.

Cette affaire met évidemment la monarchie britannique dans l’embarras le plus total. Depuis deux ans, Buckingham a fait le choix de ne faire aucun commentaire mais le scandale est très mal vu par les Britanniques - d’autant que les tabloïds révélaient il y a quelques jours que c’est Elizabeth II qui règle les frais de justice de son fils. Information qui a fait bondir les Britanniques ! Si le prince Andrew était reconnu coupable dans cette affaire, il pourrait être destitué de tous ses titres, royaux et militaires.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/