1 min de lecture Économie

Coronavirus : pénurie de lingots d'or après la chute des cours boursiers

VU DANS LA PRESSE - En cette période d'incertitude et de pandémie mondiale, les lingots d'or s'arrachent. À tel point que l'approvisionnement ne suit plus.

Des lingots d'or suisses
Des lingots d'or suisses Crédit : Joël Saget - AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Après les pénuries de papier toilette, c'est au tour des lingots d'or. Alors que l'incertitude grandit à mesure que la pandémie de coronavirus se répand sur la planète, l'or rassure. Cette valeur refuge s'arrache.

Le Financial Times compare "l’achat frénétique du métal jaune avec la course des consommateurs au papier toilette” dans son édition du 23 mars, rapporte Le courrier international. 

D'après le journal financier américain, la demande est cinq fois plus importante qu'en temps normal. Il faut parfois attendre quinze jours pour se fournir en lingots d'or. Les difficultés d'approvisionnement sont telles que la taille des lingots est désormais rationnée. 

"Concrètement, on vend dès que l’on a du stock dans nos coffres", raconte Rob Halliday-Stein, fondateur et directeur général de BullionByPost. "Mais nous sommes dépendants de ce que nous pouvons avoir. Un peu comme avec le papier toilette." 

L'or, la "valeur refuge"

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy" coronavirus
Coronavirus : quelles différences entre récession et dépression économique ?

Alors pourquoi une telle pénurie ? Depuis la propagation du coronavirus dans le monde, les cours boursiers sont en chute libre. Ces dernières semaines, les investisseurs américains et européens se sont empressés d'acheter de l'or et de l'argent "pour tenter de protéger leur argent de l’effondrement des cours mondiaux des actions et de nombreuses devises”.

Face à cette demande inédite, les usines d'affinage de l'or ont du mal à suivre la cadence. Selon le quotidien économique, les mesures de confinement y sont pour beaucoup. Elles bloquent l'activité. En Europe, les plus grandes usines se trouvent en Suisse, dans la région du Tessin. Or, "les autorités locales ont annoncé ces derniers jours que la production était temporairement stoppée", informe le quotidien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Épidémie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants