2 min de lecture Épidémie

Coronavirus au Royaume-Uni : une boutique fétichiste offre ses tenues aux soignants

Une boutique de produits fétichistes en ligne a offert ses combinaisons au personnels soignants des hôpitaux publics frappés de pénurie.

Un masque anti-coronavirus (illustration)
Un masque anti-coronavirus (illustration) Crédit : Cindy Ord / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

La solidarité bat son plein au Royaume-Uni, alors que la pandémie de coronavirus est en train de frapper le territoire et place les services médicaux devant des pénuries criardes. Longtemps réticent à ordonner un confinement de la population, le gouvernement a fini par y recourir devant l'explosion du nombre d'infection au Covid-19. Et alors que les soignants sont exposés à un manque de matériel, une aide incongrue mais bienvenue est intervenue. 

Un site britannique de vente de tenues et accessoires fétichistes a annoncé avoir donné son stock de combinaisons médicales aux soignants d'un hôpital, "désespérés" face au manque d'équipements pour se protéger du nouveau coronavirus.

"Nous avons donné tout notre stock de combinaisons médicales à un hôpital du NHS (service public de santé)", a annoncé la boutique fétichiste en ligne MedFet UK dans un message posté sur Twitter.

Une pénurie généralisée

Une aide certes mince mais qui vient au moins aider quelques personnes qui se sentaient démunies face l'ampleur de l'épidémie. "Il ne s'agissait que de quelques ensembles car nous ne disposons pas de gros stocks, mais (les soignants) étaient désespérés, donc nous les avons livrés gratuitement", ajoute la boutique.

À lire aussi
Des étudiants confinés à Manchester City (Royaume-Uni) le 28 septembre 2020 Royaume-Uni
Covid-19 : les étudiants britanniques interdits de rentrer chez eux à Noël ?

Signe de la panique des services de santé du Royaume-Uni, l'entreprise explique avoir été contactée par des "responsables des achats du NHS de tout le pays essayant de se procurer des équipements et des vêtements de protection de base". MedFet précise sur son site internet ne vendre que des produits "destinés à être utilisés par des professionnels ou par d'autres personnes entraînées".

L'association médicale britannique (BMA), syndicat de médecins et d'étudiants en médecine, dénonce depuis plusieurs jours un manque d'équipements personnels de protection (PPE) disponibles pour le personnel soignant en première ligne pour soigner les malades du Covid-19.

Des retards de livraisons

"Nous continuons à avoir des témoignages de médecins dans des hôpitaux ou centres de santé qui sont loin de disposer d'assez de PPE, où les équipements sont rationnés ou bien les normes des kits sont loin d'être atteintes. C'est un risque inacceptable pour la santé et la vie des médecins et de leurs patients" s'est insurgé le président de l'association, Dr Chaand Nagpaul, cité dans un communiqué publié dimanche.

Plus de 170 millions d'exemplaires d'équipements de protection ont été distribués, a déclaré lundi à la BBC la secrétaire d'État à la Santé, Helen Whately, qui a cependant reconnu qu'il avait eu des "retards pour les livrer (aux soignants) en première ligne dans certains endroits".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants