2 min de lecture Pollution

Écologie : la pollution de l'air coûterait 770 euros par Français

Selon une étude menée par l'Alliance européenne de santé publique (EPHA) et publiée mercredi 21 octobre, la pollution de l’air coûterait 770 euros par an et par habitant en France. Paris est la ville la plus impactée.

ecologie La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Écologie : la pollution de l'air coûterait 770 euros par Français Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Florine Boukhelifa

La pollution est-elle quantifiable pour notre porte monnaie ?  Selon une étude menée par l'Alliance européenne de santé publique (EPHA) et publiée mercredi 21 octobre, la pollution de l’air coûterait 770 euros par an et par habitant, dans l'Hexagone. 67 villes françaises et 432 villes européennes ont été passées à la loupe. 

Plusieurs facteurs sont pris en compte. La valeur monétaire des morts prématurées, des traitements médicaux liés à des affections communes, des journées de travail perdues, ou encore des coûts sanitaires engendrés par les trois polluants principaux : les particules, le dioxyde d'azote et l'ozone. Paris est la ville la plus impactée avec 3,5 milliards d’euros par an  1.602 euros par habitant. Lyon et Nice complètent le podium.

Dans un certain nombre d’agglomérations, les habitants payent plus que la moyenne. Ainsi, le coût de la pollution de l'air par habitant s'élève à 992 euros par an à Douai, 973 euros à Rouen et 959 euros à Saint-Quentin alors qu'il n'est que de 819 euros à Toulouse. L’air n’est pas toujours meilleur chez le voisin.

La pollution n'a pas seulement un coût sanitaire

Le coût dans les villes étudiées dépend de l’histoire industrielle de la commune et de la volonté des politiques misent en place. Cependant, l’idée d'être épargné par la pollution de l’air parce qu’on vit loin des métropoles est remis en question. La cause est d'abord à chercher du côté des transports routiers  principale source de pollution, avant le chauffage résidentiel, les activités industrielles et les émanations de l'agriculture. L’intérêt de cette étude est qu’elle montre que la pollution n’a pas qu’un coût sanitaire mais également économique.

À lire aussi
santé
Réduire la pollution de l'air devient urgent

La dernière tentative d’évaluation par l'État remonte à 2015. Une commission d’enquête sénatoriale avait alors estimé le coût économique et financier de la pollution de l’air entre 68 milliards et 97 milliards d’euros par an en France. Les auteurs de cette étude débutée en 2018 préviennent que ces estimations sont certainement sous-évaluées, notamment parce que toutes les villes n’ont pas des systèmes de surveillance de la qualité de l’air de même niveau. 

Il y a pile un an, la France a été condamnée par la justice européenne pour ne pas avoir protégé ses citoyens face à la pollution de l’air qui provoque 48.000 décès chaque année. L'État a promis d’agir en installant notamment des zones de faibles émissions, c’est-à-dire avec moins de véhicules, avant fin 2020.

La France n'est cependant pas la dernière de la classe avec sa capitale classée à la septième place. Les Londoniens sont ceux qui paieraient le plus la pollution de l’air avec plus de 11 milliards d’euros. On retrouve ensuite Bucarest et Berlin. Au total, la pollution de l’air coûterait 166 milliards d'euros à l’Europe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pollution Écologie France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants