1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Vieilles Charrues, Francofolies... Comment survivre en festival cet été ?
3 min de lecture

Vieilles Charrues, Francofolies... Comment survivre en festival cet été ?

Alors que la saison des festivals bat son plein, voici un guide de survie pour bien se préparer aux conditions rudimentaires et bien profiter de l'événement.

Les festivaliers de Rock en Seine en août 2016
Les festivaliers de Rock en Seine en août 2016
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Manon Bricard

Les Francofolies, Les Vieilles Charrues, Lollapalooza, Rock en Seine... La saison des festivals a bel et bien débuté, pour le plus grand plaisir des milliers de personnes écumant les routes chaque année.

Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, les festivaliers sont toujours présents sur les pelouses, à se déhancher sur les sons de l'été, profitant d'une pause musicale avant la rentrée. Depuis la fin du mois de juin, ils sont nombreux à avoir vibré lors des concerts de Solidays. La saison estivale se poursuit dès le 12 juillet avec les Francofolies

Dès le lendemain, les festivaliers pourront profiter de la programmation éclectique et des conditions de vie rudimentaires des Vieilles Charrues, à Carhaix-Plouguer. Pendant quatre jours, les festivaliers vont retrouver de grands noms de la musique, comme Camille, Arcade Fire, Justice, La Femme, Manu Chao, Kungs, -M- ou encore Renaud. Mais avant de se déhancher sur ces rythmes endiablés, chacun doit être préparé : survivre en festival s'avère être une véritable épreuve.

Tente, bouteille d'eau... Ne pas oublier le matériel de base

"Penser utile", voilà le mot d'ordre de tout festivalier. Lors de ces événements musicaux, hors de question de s'encombrer de choses futiles. Mais certains équipements sont indispensables pour passer un week-end paisible. Lorsqu'on se rend aux Vieilles Charrues, hors de question de prendre une chambre d'hôtel ou de louer un appartement : on loge là où on peut sur les trente hectares de campements mis à disposition. Les festivaliers doivent donc penser à partir avec une tente, un tapis de sol et un sac de couchage.

À lire aussi

Une fois le campement installé, on peut partir l'esprit léger... si on a bien emporté la précieuse bouteille d'eau et la crème soleil : la plupart des cas traités par la Croix-Rouge sont les insolations. Il serait dommage de gâcher l'expérience festive à cause d'un bête coup de soleil.

via GIPHY

La tenue idéale pour affronter la météo

Oubliez également tenues de soirée, maquillage ou jolies chemises : ce n'est pas l'endroit idéal pour parader dans ses plus belles tenues. Au contraire, il faut privilégier des tenues pratiques qui peuvent être salies sans souci. Quand on part assister aux concerts bretons des Vieilles Charrues, on n'a ni le temps ni l'envie de se changer plusieurs fois par jour. Short et t-shirt sont donc à privilégier pour profiter à fond de l'expérience.

via GIPHY

Attention à la météo : elle peut vite jouer des tours aux festivaliers qui ne sont pas équipés. Alors qu'un ciel bleu devrait illuminer Carhaix-Plouguer, n'hésitez pas à partir avec le combo chapeaux-lunettes de soleil, indispensables pour ne pas souffrir des rayons du soleil.

Mais on n'est jamais à l'abri de la pluie : peu importe que ça vente ou que ça neige, les concerts ne s'arrêtent sous aucun prétexte, et il est impossible de se mettre à l'abri. Il faut donc prévoir des bottes en caoutchouc ou des baskets étanches, ainsi qu'un K-Way pour être paré à toute éventualité. Pour le soir, penser à un sweat ou à un gilet peut être plus que salutaire si jamais un petit vent vient souffler sur la tente.

Quelques trucs et astuces

Festival rime avec sacrifice. Faites d'ores et déjà une croix sur l'agréable douche du matin : elles sont très sollicitées par les milliers de campeurs et doivent parfois être abandonnées. Si vous n'êtes pas prêt à vous lever tôt ou à affronter la file d'attente, les lingettes pour bébé ainsi que le gel désinfectant se révèlent être les meilleurs amis des festivaliers en mal d'un petit brin de toilette.

S'ils sont souvent en libre-service, il vaut mieux prévoir des bouchons d'oreille. Rien de mieux pour sauver son audition mise à mal lors des concerts, ou juste pour pouvoir dormir lorsque la tente d'à côté poursuit frénétiquement la soirée.

Si vous comptez immortaliser les concerts par des photos ou prendre en vidéos vos artistes favoris, attention à la batterie du téléphone. C'est l'ennemi des festivaliers ultra-connectés, qui se retrouvent bien en peine à la fin des shows lorsqu'il faut retrouver ses amis perdus dans la fosse. Prévoyez un chargeur mobile, plus qu'utile pour immortaliser l'événement... et se déhancher le week-end entier sans tracas.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/