3 min de lecture Vélo

Transports : pourquoi rouler à vélo risque de vous coûter plus cher cette année

Un accord doit être signé ce jeudi pour augmenter les tarifs de gestion des locations. Mais au-delà du cas Velib, c’est tout le marché du vélo dont les prix menacent d’augmenter.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Transports : pourquoi rouler à vélo risque de vous coûter plus cher cette année Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou Journaliste RTL

Rouler à vélo risque de vous coûter plus cher cette année. Très concrètement, cela va se traduire pour les utilisateurs de Vélib' en Ile-de-France par un accord qui doit être signé aujourd’hui pour augmenter les tarifs de gestion des locations. Au-delà du cas Velib', c’est tout le marché du vélo dont les prix menacent d’augmenter.
 
Les vélos sont victimes de leur succès. La pandémie a accéléré la folie vélo. Avec la crainte des transports en commun, on a moins utilisé les voitures pour aller au travail et les ventes de vélos ont bondi ces derniers mois. Les ventes estimées ont augmenté de 15 à 20%. Pour le cas particulier de Vélib', c’est l’engouement pour les vélos électriques qui a en partie plombé les comptes. Ils ont plus roulé que les vélos classiques, et ont dû être encore plus réparés, ce qui a couté plus cher que prévu.

Si ce succès est une bonne nouvelle pour les vendeurs, le vélo a tellement fait d’adeptes qu’il y a beaucoup plus de demandes que de biclous disponibles, que ce soit pour les vélos neufs, classiques ou électriques, comme pour les vélos à réparer. 

Ajoutez à cela une opération qui a eu un succès fou, l’opération "coup de pouce vélo" du gouvernement, un forfait de 50 euros qui a déjà permis de réparer 1 million et demi de vélos. Résultat : certains ateliers de réparation sont complètement sous l’eau, pédalent dans la semoule, et les délais d’attente s’allongent.

Des difficultés d'approvisionnement

Avec le temps, cela ne se régulera pas forcément, ou en tous cas pas tout de suite, parce qu’il y a un problème supplémentaire : l’approvisionnement. Ce sont les joies de la mondialisation par temps de Covid-19 : 95% des pièces qui servent à fabriquer les vélos viennent d’Asie et tout a été bloqué pendant le confinement. Le prix du transport maritime est devenu dingue. D’après l’entreprise Leon Cycle, les frais de transports pour un conteneur qui part d’Asie vers l’Europe ont augmenté de 500 à 600%. À cela s'ajoute les usines arrêtées ou qui tournent au ralenti. 

À lire aussi
produit
Coronavirus : qu'est-ce qui a changé dans le monde agricole français ?

Pour fabriquer un vélo, il manque parfois un pneu, parfois un cadre, jusqu’au dérailleur, à la selle, parfois un peu tout. Pour certains modèles, le délai de livraison est carrément d’un an. Mécaniquement les prix augmentent : comptez jusqu’à 20% d’augmentation des tarifs.   

Même les vélos made in France aujourd’hui, sont assemblés en France, mais avec des pièces qui viennent souvent encore et toujours d’Asie. Développer une filière française ou européenne, cela veut dire être capable de fabriquer ici, les centaines de pièces et mécanismes qui composent un vélo. Plusieurs projets sont en cours, au-delà des vélos de luxe. Ce serait effectivement un bon moyen de se remettre en selle pour le marché du vélo.  

Le Plus

Un délai de six mois supplémentaires est accordé aux professionnels du bâtiment pour réduire leur consommation d’énergie, c’est la ministre du Logement qui l’annonce, Emmanuelle Wargon. Les normes qui doivent permettent de construire des logements moins polluants n’entreront finalement en vigueur qu’au 1er janvier 2022.  

La Note

Ce n’est pas une mauvaise note mais une alerte : les très petites et moyennes entreprises deviennent des mauvais payeurs. 80% des retards de paiement seraient dus à des entreprises de moins de 250 salariés.  C’est le résultat du baromètre de crise à lire dans les Echos. C’est inquiétant. Si les petites entreprises prennent du retard pour régler leurs factures, c’est qu’elles souffrent. Et les retards de paiement qui s’accumulent, c’est dangereux pour l’économie, potentiellement ça fait des morts en série.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vélo Argent Transports
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants