1 min de lecture Climat

Transition énergétique : la France va renouveler son parc éolien

Certains parcs éoliens vont devoir se renouveler pour maintenir le rythme de la transition énergétique. La France va les remplacer puisqu'elle doit tenir ses engagements en matière de production d'énergie renouvelable.

Micro générique Switch 245x300 A La Une des Echos La rédaction de RTL
>
Énergie renouvelable : la France va renouveler son parc éolien Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Camille Descroix

Cette semaine, la Une des Échos est consacrée aux énergies renouvelables qui doublent les énergies fossiles en Europe. La France est-elle déjà obligée de renouveler son parc éolien ?

C'est bientôt l'heure de la retraite pour des centaines d'éoliennes en France. Cette année, ce sont 400 mégawatts de capacité de production qui atteindront 15 ans d'exploitation. En d'autres termes, les éoliennes sortent des mécanismes du rachat d'électricité noués avec l'État. Et le mouvement va s'accélérer : à partir de 2023, c'est 1 gigawatt de capacité de production qui sort du circuit.

Ces éoliennes, on va les remplacer puisqu'il faut bien tenir nos engagements en matière de production d'énergie renouvelable. Certains parcs éoliens préparent déjà ce renouvellement et misent sur des machines plus puissantes. On vise une capacité de production augmentée de 30%. Attention, tous les parcs ne sont pas éligibles. Et certains disparaîtront.

Le coût du coronavirus sur la Ligue 1...

Le coronavirus est une catastrophe pour les clubs de Ligue 1. Le cabinet EY estime que le manque à gagner sera d'environ 1 milliard d'euros. Et c'est un minimum. Ce milliard s'étale sur deux saisons : la précédente arrêtée avant son terme et la saison à venir.

À lire aussi
Barbara Pompili, le 16 septembre 2020 écologie
Pollution : qu'est-ce que le "délit d'écocide" que va créer le gouvernement ?

Cette perte de revenus fait revenir les clubs de Ligue 1 au niveau de la saison 2015-2016, c'est donc quatre années de croissance parties en fumée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Transition énergétique Énergie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants