1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Taxe d'habitation : qui est encore concerné en 2021 ?
2 min de lecture

Taxe d'habitation : qui est encore concerné en 2021 ?

ÉCLAIRAGE - Après la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des foyers français en 2020, les 20% de contribuables restants bénéficieront en 2021 à minima d’une exonération partielle de 30 %, voire d'une suppression totale de cette taxe.

Un avis d'imposition de la taxe d'habitation (image d'illustration)
Un avis d'imposition de la taxe d'habitation (image d'illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Quentin Marchal

C'est une nouveauté qui n'a pas manqué de satisfaire un grand nombre de Français en 2020. Après une longue décroissance, la taxe d'habitation a été supprimée pour 80% des contribuables français en 2020. Alors que cette taxe sera entièrement supprimée d'ici 2023, celle-ci va continuer de décroître progressivement, permettant à certains des 20% de foyers restants, de ne pas en être redevable en 2021.

Le gouvernement a mis en place un simulateur en ligne afin de savoir si vous allez payer ou non la taxe d'habitation en 2021 et, le cas échéant, pour connaître son montant. Il faut simplement, pour le remplir, renseigner le revenu fiscal de référence en 2019 et le nombre de parts fiscales.

Le simulateur du gouvernement vous indiquera alors si vous pouvez, ou plutôt "vous devriez",  bénéficier de la suppression totale de la taxe d'habitation de votre résidence principale. Sinon, vous avez toujours droit à une exonération totale de votre taxe d'habitation en 2021.

Un RFR à ne pas dépasser pour bénéficier de l'exonération de 100 %

Pour la taxe d’habitation établie au titre de 2021, l’exonération est totale pour les contribuables dont le RFR, le revenu fiscal de référence de 2020, ne dépasse pas 27.761 euros pour une part de quotient familial. Ce montant est majoré de 8.225 euros pour les deux demi-parts suivantes, puis de 6.169 euros par demi-part supplémentaire. Quant aux contribuables restants, ceux dont les revenus sont supérieurs, ils bénéficieront d’une exonération de 30% en 2021, puis de 65% en 2022, avant une suppression totale en 2023.

À lire aussi

Une exonération spécifique est également destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans, ainsi que pour les veufs et les veuves, sous conditions de revenus, qui cohabitent avec un enfant au chômage et disposant de faibles ressources. Enfin, notez que les personnes redevables de l’impôt sur la fortune immobilière l’année précédente, ne bénéficient que de l’exonération générale de 30 ou de 65%.

À la différence de la taxe foncière, qui pèse sur les seuls propriétaires, la taxe d’habitation était due par tout occupant d’un logement meublé au 1er janvier, qu’il soit propriétaire, locataire ou simple occupant à titre gratuit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/