3 min de lecture Gare

SNCF : pourquoi l'entretien des gares françaises coûte si cher

ÉDITO - La Cour des comptes alerte sur les coûts engendrés par la rénovation des 3.000 gares françaises : trop de dépenses, mais pas assez d'argent entrant dans les caisses de la filiale SNCF chargée de cette tâche, Gare et Connexion.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
SNCF : pourquoi l'entretien des gares françaises coûte si cher Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Marie Zafimehy

Ce matin vous nous parlez de l’alerte de la Cour des Comptes sur l’entretien des gares, en France : 3.000 gares où transitent des milliers de trains et de voyageurs chaque année. Quel est le problème ?
   
Le problème, c’est que vous avez une filiale SNCF, Gare et Connexion, qui doit d’un côté dépenser énormément, 1 milliard d’euros d’investissements par an. Et de l’autre côté, elle ne génère pas assez d’argent, seulement 400 millions d’euros d’autofinancement. C’est comme si vous étiez au bord d’une falaise, avec les orteils qui dépassent. Derrière vous il y a le mur des dépenses qui se rapproche, et devant, le grand vide des recettes.   

C’est un peu ce que décrit la Cour des Comptes jusqu’en 2019. Pourquoi est-ce qu’il y a autant de dépenses à faire ? Déjà vous avez des gares qui datent du XIXème siècle, certains bâtiments sont classés monuments historiques, les remettre en état c’est de la dentelle.   

À Tourcoing ce sont des toilettes en marbre qui ont dû être restaurées et conservées

Anaïs Bouissou
Partager la citation

Pour rénover la gare de Deauville – Trouville, l’entité Gare et Connexion a dû aller jusqu’à retrouver et planter des pommiers qui correspondaient à une photo d’il y a un siècle. Autre exemple, à Tourcoing, dans la gare, ce sont des toilettes en marbre qui ont dû être restaurées et conservées. Et ça, vous le multipliez par mille et une complications, sur 3.000 gares. Vous ajoutez à cela, les investissements pour les quais, pour les rendre accessibles aux voyageurs. C’est la loi, mais ça coûte très cher. 

Et donc, en parallèle, il n’y a pas assez d’argent dans les caisses. À la fois les transporteurs qui règlent des "péages" pour utiliser les gares, ne sont pas assez facturés… Et en plus, les loyers des commerces que vous trouvez dans les halls de gares, ne rapportent pas assez. La crise sanitaire n’a rien arrangé, puisqu’en 2020, avec la fermeture des commerces, la SNCF a dû renoncer à plusieurs mois de loyers.  

Les pistes pour sortir de cette impasse

À lire aussi
hôpitaux
Lits de réanimation : des petites économies qui finissent par coûter très cher

Comment sortir de cette impasse ? Plusieurs solutions. 1. Gagner plus. Pourquoi pas augmenter les péages des transporteurs en gare. Et développer encore les commerces, et les loyers qui vont avec. 2. Réduire les coûts de gestion, ça c’est classique. Vous enlevez le gras. Vous faites autant avec moins de moyens. 3.Vous investissez moins. C’est un problème, ça veut dire reporter certaines rénovations. Mais la Cour des comptes, c’est inévitable.
Et que fait l’État ? Figurez-vous que c’est aussi la question que se pose la Cour des Comptes. Alors l’État apporte des subventions, qui ont déjà augmenté depuis un an, et qui doivent être renégociées d’ici la fin de l’année. Ce sera peut-être l’occasion pour l’État et les régions d’investir davantage. Car sortir de l’impasse budgétaire va rapidement devenir un enjeu de sécurité ; un enjeu d’accessibilité des territoires ; et enfin enjeu de patrimoine, pour conserver l’héritage du réseau ferroviaire.    

Le plus : le champ d'action de Waze réduit

Sur la route, le champ d’action des applications Waze ou Coyote va pouvoir être réduit. Pour les applications qui alertent en cas de contrôle routier, un décret d’application vient de paraître. À partir du 1er novembre prochain, sur ces applications, les forces de l’ordre pourront interdire les signalements de contrôles de police

La note : le feu tricolore qui vous donne 20/20

Et on reste dans la sécurité routière avec la note : le feu tricolore qui VOUS donne 20/20 quand vous respectez le code de la route. Vous êtes à moins de 50km/h en ville, hop le feu devant vous passe au vert. Sinon il reste rouge, pour vous forcer à vous arrêter. Cette nouvelle génération de feux, qui agit en fonction du comportement, est désormais autorisée et pourrait bien se développer en France.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gare SNCF Cour des comptes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants