2 min de lecture Économie

Retards en série pour la prime annoncée pour des demandeurs d'emploi

INFO RTL - 450.000 demandeurs d’emploi devaient toucher une prime allant jusqu’à 900 euros dans les prochains jours. Un quart d’entre eux vont encore devoir attendre. La prime ne sera en fait versée automatiquement qu’à 320.000 personnes.

Un serveur devant un café parisien durant la pandémie de nouveau coronavirus.
Un serveur devant un café parisien durant la pandémie de nouveau coronavirus. Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par William Vuillez

Décidément, les retards s’accumulent pour la prime allant jusqu’à 900 euros promise fin novembre 2020 par la ministre du travail Élisabeth Borne. Le versement de cette prime était censé être automatique pour les demandeurs d’emploi n’ayant pas pu travailler assez en 2020 pour recharger leurs droits, à condition d’avoir suffisamment travaillé en 2019 (138 jours de travail minimum, soit l’équivalent de 60% de l’année).

Cette prime jusqu’à 900 euros devait permettre à tous ces demandeurs d’emploi, au nombre de 450.000, d’avoir un matelas minimum pour tenir au cours des mois de novembre, décembre, janvier et février. Il s’agit de demandeurs d’emploi qui ne touchent pour certains plus aucune aide. Ce sont surtout des saisonniers, des salariés de l’hôtellerie-restauration, beaucoup de jeunes qui alternaient les contrats courts et qui doivent, en parallèle, continuer de se nourrir et de payer leur loyer.

Mais depuis les annonces de fin novembre, l’intendance n’a pas suivi. Du côté des ordinateurs de Pôle Emploi, cette prime inédite s’est avérée terriblement difficile à mettre en œuvre. Les systèmes informatiques n’étaient pas configurés pour ce type d’aide et au mois de janvier, aucun versement n’a pu être effectué.

130.000 travailleurs précaires devront attendre

Une nouvelle promesse de versement a été faite pour ce vendredi 5 février. La première partie de la prime, au titre des mois de novembre et décembre, va être mise en paiement ce jour par Pôle Emploi, et l’argent sera visible sur les comptes des demandeurs d’emploi au cours de la semaine prochaine.

À lire aussi
logement
Prime CEE : qu'est-ce que c'est et comment en bénéficier ?

Seulement ce ne sont pas les 450.000 demandeurs d’emplois prévus qui vont bénéficier de la prime exceptionnelle versée automatiquement, mais 320.000 d’après nos informations. Le quart de demandeurs d’emploi restant ne recevra pas d’argent, mais un courrier. Ils sont 130.000 pour lesquels le système informatique de Pôle Emploi ne permet toujours pas de savoir s’ils sont finalement éligibles ou non.

Ces 130.000 demandeurs d’emplois n’auront pas de versement automatique. Ils devront fournir des pièces justifiant du fait qu’ils ont bien travaillé au moins 138 jours en 2019 et qu’ils n’ont pas touché plus de 900 euros à la fin de l’année. En cause, des bulletins de salaire manquants dans l’historique des dossiers, des contrats issus du secteur public difficiles à retracer, ou encore des alternances entre contrats salariés et statut d’indépendant.

Une vérification manuelle par Pôle Emploi

Contacté, le ministère du Travail se dit "conscient de la déception que cela représente pour les bénéficiaires qui attendent" mais promet de "régulariser au plus vite les situations de ceux qui sont éligibles". Dans le meilleur des cas, ces bénéficiaires devront attendre l’envoi du courrier de Pôle Emploi leur demandant des justificatifs. Leur réponse sera suivie d’une vérification manuelle par les conseillers de Pôle Emploi et à ce moment-là seulement, l’aide pourra être mise en paiement.

En fonction des situations, le montant des aides sera de quelques euros, à 1.800 euros au titre des mois de novembre et décembre. Un deuxième versement jusqu’à 900 euros est prévu fin février pour indemniser les demandeurs d’emploi au titre du mois de janvier. Un dernier versement est censé intervenir fin mars… Si tout va bien !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Prime
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants