1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Publicité : une nouvelle loi pour encadrer la distribution des prospectus
2 min de lecture

Publicité : une nouvelle loi pour encadrer la distribution des prospectus

VU DANS LA PRESSE - La publicité au format papier est dans le viseur du gouvernement avec une nouvelle loi contraignante à la fois sur les contenus et les modes de distribution de ces prospectus.

Des boîtes aux lettres (illustration)
Des boîtes aux lettres (illustration)
Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Pierre Griner
Journaliste

Avec 21 milliards de prospectus, journaux d'annonces gratuits et autres catalogues publicitaires distribués chaque année dans les boîtes aux lettres, la France se classe deuxième, derrière l'Allemagne, des pays européens amateurs de publicité papier. Pour combattre cette tendance et son impact écologique, une nouvelle loi est entrée en vigueur le 1er janvier 2021.

Selon une information du site LSA reprise par BFM, cette loi relative à la lutte conte le gaspillage et à l'économie circulaire prévoit des sanctions plus dures contre plusieurs pratiques liées à la publicité au format papier. Ainsi, le postage sauvage est tout d'abord visé, avec des amendes plus lourdes.

Depuis 2004 déjà, distribuer des prospectus dans les boîtes aux lettres arborant l'étiquette "Stop Pub" (soit environ 20% des boîtes) était passible de 450€. Les enseignes y réfléchiront désormais à deux fois puisque depuis 2021, cette amende est montée à 1.500€, et est potentiellement majorable de 3.000€ en cas de récidive. Les cadeaux non-sollicités et distribués dans les boîtes aux lettres ne seront également plus autorisés.

Plus de publicité sur les voitures

Une autre pratique concernée par cette loi, comme l'explique BFM, est la publicité qualifiée d'"agressive". Le texte indique ainsi qu'il est interdit de donner l'impression, par des opérations de promotion, que "le consommateur bénéficie d'une réduction de prix comparable à celle des soldes en dehors de leur période légale mentionnée".

À lire aussi

Enfin, la loi interdit aussi la distribution de prospectus publicitaires sur les voitures et, à partir de 2022, les prospectus emballés sous plastique comportant le nom du destinataire ou encore l'usage de papiers non-recyclés ou ne provenant pas de forêts durables.

La publicité papier, malgré ces nouvelles contraintes, reste un moyen privilégié pour les enseignes, de la grande distribution notamment. Ces dernières sont encore peu nombreuses à suivre des entreprises comme Ikea, qui a mis fin à son catalogue iconique au bout de 70 ans d'usage.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/