1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Prime Macron : tout ce qu’il faut savoir sur cette aide
2 min de lecture

Prime Macron : tout ce qu’il faut savoir sur cette aide

ÉCLAIRAGE - Reconduite en 2021, la Prime Macron peut aller de 1.000 à 2.000 euros. Cette aide défiscalisée bénéficiera notamment aux travailleurs de "deuxième ligne".

Pièces et billets (illustration)
Pièces et billets (illustration)
Crédit : iSotck
Charlotte Diry

La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, plus communément connue sous le nom de Prime Macron, a été reconduite en 2021. Après une adoption définitive par le Parlement, cette prime a été prolongée par la loi de finances rectificative d'après une information publiée par le Journal Officiel le 20 juillet 2021.

Cette prime a pour objectif de permettre aux employeurs de verser à leurs salariés, gagnants moins de trois fois le Smic, une prime exonérée d'impôt ainsi que de cotisations sociales. En 2021, cette aide financière bénéficie aux travailleurs de la "deuxième ligne", notamment impliqués pendant la crise sanitaire. 

Le gouvernement avait regroupé 17 familles de métiers du secteur privé afin de désigner ces travailleurs de la "deuxième ligne" :
- Agriculteurs, éleveurs, sylviculteur et bucherons 
- Maraîchers, jardiniers et viticulteurs 
- Conducteurs de véhicules, caissiers et employés de libre service
- Bouchers, charcutiers et boulangers
- Vendeurs et produits alimentaires
- Aides à domicile et aides ménagères 
- Agents d'entretien et de gardiennage
- Ouvriers qualifiés et non qualifiés dans différents secteurs du BTP
- Ouvriers de la manutention et des industries-agroalimentaires 

Différentes conditions pour toucher cette aide

Pour rappel, la Prime Macron est exonérée d'impôt, de cotisations et contributions sociales, dans la limite de 1.000 euros. La limite s'élève toutefois à 2.000 euros en cas de signature d'un accord d'intéressement ou pour les travailleurs de la deuxième ligne si des mesures de revalorisation sont engagées.

À lire aussi

Pour ouvrir ses droits aux exonérations sociales et fiscales, la prime doit répondre à plusieurs conditions :

- La prime doit bénéficier aux salariés liés à l'entreprise par un contrat de travail, aux intérimaires mis à disposition de l'entreprise ou aux agents publics d'un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) ou d'un établissement public à caractère administratif (EPA) à la date de son versement.
- La prime bénéficie également aux salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois le montant du Smic (sur les 12 mois précédant son versement).
- Elle est versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022.
- Elle ne peut se substituer à une augmentation de rémunération ou à une prime prévue par un accord salarial, le contrat de travail ou un usage en vigueur dans l'entreprise ou l'établissement public.
- La prime est plafonnée à 1 000 euros dans les entreprises n'ayant pas signé d'accord d'intéressement.
- La prime est plafonnée à 2 000 euros dans les entreprises qui ont signé un accord d'intéressement ou pour les travailleurs de la deuxième ligne si des mesures de revalorisation de leurs métiers sont engagées.

Cette aide financière de l'État sera versée jusqu'au début de l'année 2022. Elle pourra désormais s'appliquer aux entreprises de moins de 50 salariés sans conditions.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/