1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Présidentielle 2022 : sur l'automobile, vision sociale pour Le Pen et environnementale pour Macron
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : sur l'automobile, vision sociale pour Le Pen et environnementale pour Macron

Sur la voiture, les deux visions d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'opposent : moteur électrique d'un côté contre moteur thermique de l'autre.

Emmanuel Macron au volant d'une Renault 4L électrique, le à Douai, dans le nord de la France, le 28 juin 2021 à Douai
Emmanuel Macron au volant d'une Renault 4L électrique, le à Douai, dans le nord de la France, le 28 juin 2021 à Douai
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Comparatif Macron/Le Pen : l'automobile, roues de villes et roues des champs
00:03:30
Martial You

Poursuivons le comparatif des programmes Macron-Le Pen avant le second tour. Sur la voiture, deux visions s'opposent. C'est le moteur thermique (essence ou diesel) de Marine Le Pen contre le moteur électrique d'Emmanuel Macron. C'est d'ailleurs un des rares dossiers industriels sur lesquels ils sont vraiment opposés car, sinon, ils défendent tous les deux : le nucléaire, la filière hydrogène ou encore la baisse des impôts de production.

Donc Marine Le Pen défend l'essence et le diesel ? Oui. D'abord en militant pour une baisse de la TVA de 20 à 5,5% sur le litre de carburant qui représente 35 à 45 centimes de moins par litre. Marine Le Pen refuse le passage à la motorisation électrique obligatoire d'ici 10 ans car la voiture va devenir selon elle un produit de luxe inaccessible aux plus modestes.

Elle souhaite donc revenir sur la mise en place de "zones à faible émission" dans les grandes villes au cours des prochaines années. C'est la loi qui interdit l'entrée des moteurs thermiques dans certains quartiers. Elle veut aussi proposer un prêt de 1.000 euros pour équiper sa voiture avec un boitier qui permet de rouler au bioéthanol, un carburant deux fois moins cher à la pompe. L'E85 a vu ses ventes progresser de 33% depuis quelques mois.

L'électrique, un marché porteur

Emmanuel Macron mise, lui, tout sur le véhicule électrique. C'est l'objectif qu'il s'est fixé avec le plan France 2030. Deux millions de voitures électriques produites sur le territoire français. Aujourd'hui, le marché automobile est porté par les ventes de ces véhicules "Zéro émission" : depuis janvier les 100% électrique et les hybrides rechargeables représentent 20% des ventes alors que les moteurs diesel ne pèsent plus que 16% des ventes.

À écouter aussi

Et c'est Emmanuel Macron qui s'empare de la thématique droitière de la souveraineté énergétique et industrielle (métaux rares, semi-conducteurs, énergie...) en lançant plusieurs grosses usines de fabrique de batteries : c'est la moitié du prix du véhicule aujourd'hui (pour avoir la main sur la production et sur la valeur de ces voitures). Il souhaite aussi créer une filière de bornes de recharges rapides. Et là, on est très loin du compte avec 55.000 points de recharge alors qu'on devrait être à 100.000. 

Un "leasing social" ?

Emmanuel Macron propose aussi le "leasing social". Qu'est-ce que c'est ? Une location de voiture électrique prise en charge en partie par l'Etat pour les familles modestes. Ces ménages ne paieraient que 100 euros par mois maximum. Mais c'est quand même un budget de 1.200 euros par an pour un véhicule qui ne peut pas vous emmener en vacances très loin : est-ce que ça correspond aux attentes des plus modestes ?

Le président-candidat propose aussi d'offrir le permis de conduire aux jeunes qui font le service national universel, ce qui correspond à 1.600 euros en moyenne. L'opposition entre les deux candidats sur le type de motorisation est aussi une opposition sociologique, non ?

La voiture, ou l'opposition sociologique

Bien sûr : dis-moi dans quoi tu roules, je te dirai pour qui tu votes. Le moteur thermique et en particulier le véhicule diesel, c'est le moyen de transport indispensable des classes populaires, des familles, des habitants des campagnes ou de grande banlieue. L'âge moyen du parc automobile est de pratiquement 10 ans avec plus d'un véhicule sur deux qui roule au gazole. C'est l'électorat que vise Marine Le Pen.

D'ailleurs, le segment des voitures de plus de 11 ans (les moins chères et les plus polluantes) progresse alors que les ventes de voitures récentes ou neuves reculent depuis des années. Le moteur électrique est celui des urbains, avec des revenus plus importants puisqu'un modèle électrique coute en moyenne 10.000 euros de plus que son équivalent essence. C'est la cible d'Emmanuel Macron. 

De façon générale, la voiture neuve est un luxe réservé aux plus aisés. Même avec les marques low cost comme Dacia.  En 2005, on mettait 8.000 euros pour une Logan neuve, aujourd'hui, la marque vend surtout des 4x4 Duster à plus de 15.000 euros.

Social pour Le Pen, environnement pour Macron

Cela veut dire : le social pour Marine Le Pen et l'environnement pour Emmanuel Macron ? Cela correspondrait assez bien à leurs positionnements sur ce deuxième tour. Si vous avez écouté Bruno Le Maire (gros amateur de voitures) lundi sur RTL, il a fait de nombreux appels du pied aux écologistes. C'est cette frange de l'électorat de Jean-Luc Mélenchon et de Yannick Jadot qu'Emmanuel Macron va aller chercher. 

C'est aussi pour ça qu'il ne baisse pas la TVA, ce qui reviendrait à financer durablement les énergies fossiles. Marine Le Pen essaiera, elle, de faire voter les gilets jaunes et 40 millions d'automobilistes. Quitte à proposer de récupérer la gestion des autoroutes, ce qui couterait 40 milliards à l'Etat. L'urgence de la fin de mois face à la fin du monde pour ce deuxième tour.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/