1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pollution numérique : quels sont les appareils qui polluent le plus dans nos maisons ?
2 min de lecture

Pollution numérique : quels sont les appareils qui polluent le plus dans nos maisons ?

La pollution numérique est devenue un enjeu écologique majeure pour le monde de demain. Mais comment comprendre cette pollution abstraite et impalpable ?

Une personne devant son écran d'ordinateur (image d'illustration).
Une personne devant son écran d'ordinateur (image d'illustration).
Crédit : Céline Gaille / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Comment réduire sa pollution numérique ?
08:21
Capucine Trollion
Capucine Trollion

On pollue quand on regarde une série, quand on envoie un mail et même quand on like la photo d'une personne que l'on aime bien sur Instagram. Et pour avoir tous nos objets numériques à la maison, on extrait des métaux, on fait plein de choses qui polluent.

C'est difficile de vivre sans le numérique. Néanmoins, c'est vrai que l'on peut aussi parfois poser des gestes modérateurs qui vont avoir un impact sur l'environnement. Concrètement, qu'est-ce qui pollue le plus dans ma maison, entre un ordinateur fixe, un portable, une tablette ou un smartphone ?

"La taille de l'appareil va beaucoup impacter. Tous, ne consomment pas la même énergie. Par exemple, un ordinateur portable est conçu pour être optimisé au maximum pour que sa batterie tienne le plus longtemps possible. Il consommera donc moins qu'un ordinateur fixe", explique Florence Clément, Chargée de l'Information du public à l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie).

"Un téléphone portable consomme lui aussi moins qu'un ordinateur portable. Plus on a des télés qui sont grandes et plus elle consomme d'électricité. Et plus on installe d'applications sur son téléphone, plus on reçoit de notifications et plus on augmente sa pollution numérique. Il faut donc "désinstaller les applications dont on n'a pas vraiment besoin" et "on ne met pas son GPS si on n'en a pas vraiment besoin".

À lire aussi

"De de la même manière, de temps en temps, on peut éteindre certains objets quand on est à la maison. Par exemple, être tout le temps en Wi-Fi plutôt qu'en 4G. Des choses comme ça nous permettent déjà de gagner sur la consommation de l'appareil", résume Florence Clément.

Pensez à vérifier l'indice de réparabilité des appareils

Pour éviter la pollution numérique, "c'est à tout le monde d'agir", résume Florence Clément. "Nous, en tant que consommateurs, on a vraiment le choix. On peut déjà choisir de garder nos appareils le plus longtemps possible. Par exemple, garder un ordinateur de quatre ans plutôt que deux ans diminue déjà de 50% impact environnemental", poursuit-elle.

"Maintenant, les fabricants, eux aussi, peuvent diminuer les impacts environnementaux en permettant que tous ces équipements durent le plus longtemps possible, donc en les rendant plus facilement réparables, par exemple, que ce soit des ordinateurs ou des téléphones portables", recommande Florence Clément.

"D'ailleurs, il existe un indice de réparabilité sur les téléphones portables, sur les ordinateurs et même sur les télévisions qui permet en fait de savoir si l'appareil va être facile ou pas à réparer. Alors voilà, cette note qui est sur 10 comme à l'école, plus se rapproche de 10 et plus l'appareil est considéré comme facilement réparable", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/