1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pénuries de matériaux : les retards s'accumulent pour les particuliers
2 min de lecture

Pénuries de matériaux : les retards s'accumulent pour les particuliers

ÉCLAIRAGE - Les pénuries de bois ou encore de plastiques provoquent une hausse des retards et du prix des travaux, de plus en plus marquante.

Illustration travaux
Illustration travaux
Crédit : Keep It 100 / Getty images
Pénuries de matériaux : les retards s'accumulent pour les particuliers
02:10
Pénuries de matériaux : les retards s'accumulent pour les particuliers
02:10
Pierre Herbulot - édité par Victor Goury-Laffont

C’est le revers de la médaille de la très forte reprise économique post Covid : les pénuries de matériaux de construction sont de plus en plus fortes, avec des conséquences qui commencent à arriver chez les particuliers. Sale temps pour faire des travaux à la maison.

La première conséquence de ces pénuries de bois, d’aluminium, de plastique, c’est qu’il va falloir vous armer de patience si vous comptiez faire des travaux d’isolation ou changer vos fenêtres, par exemple. Les artisans reçoivent leurs commandes au compte-gouttes, avec des semaines voire des mois de retard. "En PVC, je ne peux pas vous dire", confirme la représentante d'une société des Pays de la Loire, "Il y a une pénurie. Entre la commande et la pose, il faut attendre en général au moins deux mois. Là, je cale les dates de pose quand tout est arrivé à l'entreprise" 
 
D’une manière générale sur les portes et les fenêtres, les artisans ont beaucoup de mal à se procurer ce qu’on appelle des "rupteurs thermiques", indispensables pour l’isolation. 

Des chantiers refusés

Quand les chantiers sont entamés Ils sont parfois complètement coincés. C’est ce qui est en train d’arriver à Bruno Hatton. Il dirige une entreprise de menuiserie dans la Sarthe : "aujourd'hui, on cherche plutôt des alternatifs pour trouver un autre type de fenêtre mais équivalent en terme d'isolation, de résistance thermique mais aussi de prix. On est obligé de revoir nos délais. Ce qui était prévu pour le mois d'octobre passe en début d'année prochaine". Pourtant il a affecté 3 de ses 15 salariés à la recherche de matériaux et à la négociation avec les fournisseurs. Des exemples comme ça, il y en a des milliers. Un cuisiniste des Yvelines explique refuser chantiers sur chantiers à cause du manque d’Inox. 

Avec les pénuries, vient l'augmentation des prix. Dans l’entreprise de Bruno Hatton, les travaux qu’il facturait 5000€ au mois de mars sont maintenant à 5 500€. +10% d’augmentation en moyenne. Malgré ça, il rogne quand même un peu sur ses marges. 

À lire aussi

Les prix des matières premières augmente trop vite. Ils sont revus à la hausse presque toutes les 6 semaines contre une fois par an en temps normal. Même chose pour les frais de transport, notamment les containers, multipliés par 8 depuis le début de l’année. "La durée de validité de mes devis est passée de 3 mois à 15 jours", explique un artisan spécialiste du bois de la Drôme.
 
On ne sait malheureusement pas quand le phénomène se calmera. La visibilité est nulle pour les artisans. Ils disent espérer retrouver une régularité de livraison au début de l’année prochaine. De quoi limiter normalement les retards de chantier. Ensuite, pour ce qui est des prix, c’est l’offre et la demande. Elle est extrêmement forte en ce moment, d’où ces montants qui explosent. Quand elle retrouvera un niveau plus raisonnable, les prix devraient le redevenir aussi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/