1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Pénurie de gaz : comment "la fin de l'abondance" va provoquer une flambée des prix
2 min de lecture

Pénurie de gaz : comment "la fin de l'abondance" va provoquer une flambée des prix

En raison de l'arrêt de quatre réacteurs et de la guerre en Ukraine, le prix de l'électricité atteint des records en France.

Le prix du gaz ne cesse d'augmenter ces derniers mois.
Le prix du gaz ne cesse d'augmenter ces derniers mois.
Crédit : Eric PIERMONT / AFP
Pénurie de gaz : comment "la fin de l'abondance" va provoquer une flambée des prix
00:02:30
Martial You - édité par Thibault Nadal

Dans une semaine folle pour les cours de l'énergie en Europe, les prix de gros de l'électricité pour 2023 en Allemagne et en France ont battu de nouveaux records, à respectivement 850 euros et plus de 1.000 euros le mégawattheure (MWh). Il y a un an, les prix étaient pour ces deux pays d'environ 85 euros/MWh.

1.000 euros le MWh, alors que nous sommes encore en été, c'est très haut et très inquiétant. Plusieurs éléments peuvent expliquer cette hausse instantanée et non sur l'année : EDF a annoncé ce vendredi matin qu'elle prolongeait l'arrêt de quatre réacteurs, ce qui fait que plus de la moitié des réacteurs français sont stoppés et le resteront une partie de l'hiver. Cela signifie que la France n'est plus aussi autonome qu'à l'accoutumée et que l'État va donc devoir acheter plus d'électricité que d'habitude.

L'autre explication, c'est la guerre en Ukraine, avec la Russie qui livre moins de gaz. Or, les centrales thermiques utilisent le gaz pour fabriquer de l'électricité. Nos voisins allemands, eux, risquent de manquer d'électricité pendant l'hiver et on devra leur venir en aide.

Pour l'instant, il faut rester prudent et se dire que les marchés financiers spéculent sur toutes ces incertitudes.

Les factures d'électricité et de gaz vont-elles flamber en 2023 ?

Pour éviter la hausse des prix pour les consommateurs, il va falloir que le gouvernement prolonge le bouclier tarifaire au-delà de cette année 2022, d'où "la fin de l'abondance" annoncée par Emmanuel Macron.

Selon les experts, l'addition sera beaucoup plus salée pour ceux qui se chauffent au gaz, car on importe 99% de notre consommation. On est donc dépendant des autres et notamment des Russes.

En l'état, il faut s'attendre à une facture gaz multipliée par deux : par exemple, la facture est en moyenne aujourd'hui à 67 euros par mois. Elle devrait donc être de 135 euros l'année prochaine.

Des factures presque doublées

Pour l'électricité, une partie du prix est encadrée et l'autre partie est calculée sur la moyenne des cours de ces deux dernières années. 

La facture est en ce moment à 58 euros par mois en moyenne. Elle passera à 73 euros environ en 2023. Autrement dit, une famille qui payait 125 euros par mois cette année de facture gaz ou électricité risque de passer à 208 euros.

Sauf si nous consommons moins et sauf si le gouvernement décidait de prolonger son bouclier jusqu'à la fin de l'hiver.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire