1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Electricité : et si vos efforts de consommation devenaient rentables ?
3 min de lecture

Electricité : et si vos efforts de consommation devenaient rentables ?

Le ministère de la Transition énergétique appelle les opérateurs à déployer des forfaits d’électricité aux tarifs modulables en fonction des pics de consommation. Objectif : réduire jusqu’à 10% de la consommation électrique nationale en période de pointe.

Un homme règle la température de son chauffage (illustration)
Un homme règle la température de son chauffage (illustration)
Crédit : Sina Schuldt / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Electricité : et si vos efforts de consommation devenaient rentables ?
00:01:33
L'angle éco du 26 août 2022
00:04:03
Anaïs Bouissou - édité par Sandra Cazenave

Allier l’utile au rentable. Préserver le réseau électrique, tout en faisant vraiment baisser votre facture. C’est l’idée du ministère de la Transition énergétique. Et si c’était le meilleur moyen de nous convertir à la sobriété ? Le principe est simple : les compagnies d’électricité vont développer des offres dites d’effacement. Les jours de surchauffe du réseau électrique, principalement l’hiver, les utilisateurs seront incités à moins consommer, pour réduire les tensions électriques.

Ces forfaits, dont les modalités pratiques varieront d’un opérateur à l’autre, seront inspirés l’offre Tempo d’EDF, déjà existante. La plupart du temps, toute l’année, le tarif de ces contrats sera réduit, de l’ordre de 30% de moins qu’un forfait classique. En revanche, au moment des pics de consommation nationale, soit 20 à 30 jours par an, l’électricité sera surfacturée, plus de deux fois le prix des tarifs classiques. L’objectif est, bien sûr, d’inciter à consommer moins.

Et si vraiment, vous arrêtez tous les radiateurs, et que vous faites un effort sur l’éclairage, les économies pourront être incitatives. Dans l’entourage de la ministre Agnès Pannier-Runacher, on explique qu’une famille qui dépense en moyenne 1.500 euros pourrait ainsi économiser jusqu’à 450 euros, et on précise que ces offres s’adressent en priorité à des ménages qui possèdent un deuxième mode de chauffage, comme une cheminée ou un poêle.

Une sorte de "bison futé du radiateur"

L’idée est donc de faire évoluer notre façon de consommer. D’être beaucoup plus souple et de s’adapter au réseau électrique national. C’est l’équivalent pour le réseau électrique, des embouteillages sur nos réseaux routiers. Au moment des départs en vacances, en voiture, les familles sont attentives aux horaires de départ, pour éviter les bouchons. Le gouvernement veut désormais développer une sorte de "bison futé du radiateur". Quand le gestionnaire de réseau RTE verra rouge, il faudra dans la mesure du possible, s’adapter collectivement.

À lire aussi

Les offres d’effacement ne sont pas une idée nouvelle. Dans les années 1950, EDF avait déjà recours à des contrats de ce type, car les barrages électriques ne produisaient pas toujours suffisamment d’électricité. En cas de tension, des industriels volontaires, principalement des fonderies, baissaient leur consommation. D’autres forfaits ont été proposés dans les années 1980 et dans les années 2000. Un autre type d’effacement existe même. Il s’agit de petits boitiers, installés sur le compteur électrique des clients, géré à distance, il permet aux opérateurs de couper le réseau électrique durant un temps très court.

Ces coupures passent quasiment inaperçues pour les clients, qui parfois ne s’en aperçoivent même pas, mais les économies d’énergie permettent également d’économiser de l’argent. Plusieurs milliers d’entreprises ont déjà souscrit à un contrat d’effacement, mais les offres n’ont jamais pris massivement jusqu’ici chez les consommateurs individuels.

Si les ménages s’y mettent désormais, les contrats modulables pourraient devenir une vraie vanne de secours pour le réseau électrique. Le ministère de la Transition énergétique espère un million de foyers utilisateurs d’ici la fin de l’hiver. Tout compris, cela permettrait une réduction de 7 à 10% de la consommation nationale.

Une alternative intéressante face à de futures hausses ?

D’autant plus important qu’on est loin d’être des foudres de guerre concernant la production électrique française : ce jeudi, sur 56 réacteurs nucléaires, 32 étaient à l’arrêt, et EDF a prévenu que les 4 réacteurs nucléaires victimes de corrosion mettront encore du temps à fonctionner à nouveau.

L’annonce a encore fait bondir les prix du marché de l’électricité. Le bouclier tarifaire permet aux consommateurs de ne pas trop souffrir de ces hausses de prix, mais cette aide de l’État ne durera pas. Entre passer tout l’hiver en mode glaçon ou faire rôtir son compte en banque, avec une facture qui flambe, les offres d’effacement pourraient donc bien devenir une alternative intéressante…

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info