1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Médicaments : vers un taux de remboursement unique ?
1 min de lecture

Médicaments : vers un taux de remboursement unique ?

Le ministère de la Santé pourrait remettre à plat les différents taux afin de réduire le déficit de la Sécurité sociale.

Des médicaments (illustration).
Des médicaments (illustration).
Crédit : LOIC VENANCE
Julie Coste & AFP

La ministre de la Santé Marisol Touraine a chargé une experte reconnue de plancher sur des pistes pour réduire le déficit de la Sécurité sociale. Pour cela, une remise à plat des taux de remboursement des médicaments est évoquée. Plus précisément, le remboursement de certains produits de santé à 15% pourrait disparaître, selon Les Echos.

La présidente d'un groupe de travail chargé par le gouvernement de "l'évaluation des produits de santé", Dominique Polton, a travaillé sur cinq mesures visant à clarifier et simplifier les taux de remboursement. Conseillère auprès du directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie, elle a présenté ses réflexions en juillet dernier. Parmi ces scénarios, elle préconise que les médicaments dont le service médical rendu est jugé "faible" ne soient plus remboursés à hauteur de 15% comme c'est le cas actuellement, révèle le quotidien économique ce jeudi 13 août.

Dominique Polton envisage même "un taux unique de remboursement", contre  trois aujourd'hui (15, 30 et 60%),  dont le montant n'a pas été fixé. Pour mieux faire passer cet éventuel bouleversement, l'experte propose une prise en charge forfaitaire des médicaments non remboursés, pour un nombre de patients restreints. Elle évoque la création d’un "remboursement dérogatoire temporaire", par exemple pour les médicaments rendant un service médical faible mais sans alternative thérapeutique, précisent Les Échos. Les propositions retenues doivent être arrêtées pour le 8 septembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/