1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les feux de cheminée de nouveau interdits en île-de-France
1 min de lecture

Les feux de cheminée de nouveau interdits en île-de-France

REPLAY - Le tribunal administratif de Paris a de nouveau interdit les feux de cheminée en Île-de-France. La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, prépare sa riposte.

Un feu de cheminée dans un appartement parisien le 24 novembre 2014. (Illustration)
Un feu de cheminée dans un appartement parisien le 24 novembre 2014. (Illustration)
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Les feux de cheminée de nouveau interdits en île-de-France
01:24
Sophie Joussellin & Mathilde Cesbron

Deuxième round dans la guerre du feu à Paris. En décembre 2014, un bras de fer s'était engagé entre le préfecture de police qui prévoyait d'interdire les feux de cheminée dans la capitale, accusés d'accentuer la pollution aux particules fines et Ségolène Royalfermement opposée à toute idée d'écologie punitive. À l'époque la ministre socialiste s'était imposée. Cette interdiction aurait dû être effective en Île-de-France le 1er janvier 2015 mais mais un arrêté inter-préfectoral avait été pris à la demande de Ségolène Royal pour annuler cette interdiction. 

L'affrontement est reparti de plus belle ces jours-ci. Le tribunal administratif de Paris est revenu mardi 7 juillet au premier arrêté anti-pollution contre les feux de cheminée. Ils sont donc de nouveau interdits pour lutter contre les émissions de particules fines. Ségolène Royal avait jugé cette mesure un peu ridicule mais l'organisme Air Paris confirme que les feux de cheminée à foyer ouvert (c'est-à-dire les feux de cheminée classique) ont un impact non négligeable sur la pollution de l'air.

La pollution des cheminées comparable à celui du trafic

"Quand vous avez un foyer ouvert, vous avez un rendement de production qui n'est pas très bon et vous produisez beaucoup de particules fines, explique Karine Léger, ingénieur à Air Paris. Quand vous êtes en zone résidentielle, l'impact des cheminées et des foyers ouverts est comparable à celui du trafic. De l'ordre de 10% des particules produites proviennent du chauffage au bois."

On estime que 120.000 logements sont concernés dans un peu plus de 400 communes d'Île-de-France. Mais cette guerre du feu n'est peut-être pas terminée puisque le ministère de l'écologie prépare une nouvelle riposte.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/