1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les prix de l’électricité pourraient encore bondir de 10% début 2022
3 min de lecture

Les prix de l’électricité pourraient encore bondir de 10% début 2022

L'UFC-Que choisir a dévoilé ses craintes sur une éventuelle augmentation du prix de l'électricité : les Français pourraient être confrontés à une hausse de 10% début 2022.

Une facture EDF (illustration).
Une facture EDF (illustration).
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Lison Bourgeois

Vers une hausse des prix de l’électricité ? C'est ce qu'envisage l'UFC Que choisir dans son enquête baptisée "alerte rouge sur les prix de l'électricité" publiée ce lundi 20 septembre.

Alors que les prix des énergies (gaz, carburants ou fioul) flambent ces derniers mois, l'association de consommateurs s'inquiète d'une nouvelle augmentation du prix de l’électricité. Selon l'UFC Que choisir, les Français doivent craindre "une hausse du prix de l’électricité début 2022 pouvant atteindre 10 %".

Si le Gouvernement a annoncé le 16 septembre 2021 le versement d’un chèque énergie de 100 € pour tous les bénéficiaires de la campagne chèque énergie 2021, cela ne suffit pas pour l'association de consommateurs. "Concrètement, cela représentera une augmentation moyenne de 150 € sur la facture annuelle d’électricité d’un ménage l’utilisant pour le chauffage" calcule l'UFC Que choisir. 

Comment se calcule une telle augmentation des prix ?

" Sur la base de la méthodologie officielle de calcul du tarif réglementé de vente d'électricité (TRVE), l'UFC-Que Choisir a procédé à une estimation de son évolution tarifaire qui devrait être annoncée en janvier 2022", explique l'association dans son article.

À lire aussi

"L'UFC-Que Choisir estime que la hausse du TRVE au début de l'année 2022 atteindra 11,3% HT, soit près de 10% TTC", prenant en compte dans son estimation "le degré d'exposition du TRVE aux prix sur les marchés de gros, et le niveau de ces prix sur les marchés de gros d'ici à la fin de l'année".

Selon ces calculs, la facture d'électricité pourrait passer de 1500 euros par an à 1700 euros. Mais derrière cette hausse se cache une décision politique. En effet, ce sont les autorités publiques qui fixent le tarif réglementé de vente d'électricité (TRVE), sur avis de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Ce tarif devra prendre en compte la flambée des prix de l'énergie au niveau européen.

Quelles sont les solutions pour éviter la hausse des prix ?

L'UFC Que choisir avance deux scénarios qui permettraient d'éviter cette hausse des prix de l’électricité.

Premièrement, "une modification du plafond de l’ARENH" pourrait permettre d'atténuer la hausse des prix selon l'association de consommateurs. Le plafond de l'ARENH (Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique) désigne la limite fixée par les pouvoirs publics sur les approvisionnement en électricité. "Or, ce plafonnement à un niveau trop bas pour entièrement répondre aux demandes des alternatifs" regrette l'association des consommateurs. Cette dernière demande donc au gouvernement d'augmenter le plafond de l'ARENH  à 150 TWh.

Deuxièmement, la première association de défense des consommateurs en France met en avant le fait que le tiers de la facture d’électricité "est constitué de taxes et contributions". Selon L'UFC Que choisir, le gouvernement pourrait alléger la facture en abaissant certaines sommes. L'article rapporte : "D’après les calculs de l’UFC-Que Choisir, cette sur-ponction fiscale, qui rapporte 1 milliard d’euros à l’État, coûte à un ménage chauffé à l’électricité 57 € par an."


Face aux mesures déjà prises par le gouvernement, Alain Bazot, président de l'association UFC-Que Choisir ne s’estime pas satisfait. Interrogé par Le Parisien, il déplore "un cautère sur une jambe de bois", et souligne que 80% des ménages sont privés du chèque énergie. Il ajoute d'ailleurs : "Cela ne couvre même pas le montant de l'augmentation de l'électricité en janvier prochain."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/