1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Les infos de 18h - Interdiction des véhicules polluants : une amende va être mise en place
2 min de lecture

Les infos de 18h - Interdiction des véhicules polluants : une amende va être mise en place

Les conditions se durcissent pour les conducteurs de véhicules polluants. Dès 2024, des amendes allant jusqu'à 68 euros vont être automatisées pour les automobilistes concernés, qui braveraient l'interdiction de circuler en centre-ville, a annoncé le gouvernement ce mardi 25 octobre.

Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration)
Une panneau indique une pollution de l'air près de Rennes (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Le journal RTL de 18h du 25 octobre 2022
00:13:20
Le journal RTL de 18h du 25 octobre 2022
00:13:20
Marie Guerrier & Joanna Wadel

Il va donc falloir payer. Les automobilistes qui bravent l'interdiction des véhicules les plus polluants en centre-ville seront bientôt sanctionnés. Une annonce du gouvernement qui intervient une semaine après la nouvelle condamnation de l'État pour la pollution de l'air,  toujours trop forte dans plusieurs villes. 

Les amendes automatisées devraient plafonner à 68 euros maximum, et ne seront pas mises en place tout de suite. L'automatisation est prévue après l'été 2024, soit dans deux ans. Les dispositifs techniques restent encore à préciser : caméras, portiques, ou d'autres systèmes pourraient être utilisés. 

Actuellement, 11 agglomérations ont déjà mis en place des restrictions de circulation pour les véhicules les plus polluants, dont Paris et la petite couronne, où théoriquement les véhicules aux vignettes Crit'Air 4 et 5 - les diesels de plus de 18 ans - n'ont déjà plus le droit de circuler. L'adjoint à la maire de Paris, David Belliard, plaide pour l'instauration de contrôles dans les plus brefs délais. Car, jusqu'à présent, aucun automobiliste n'a encore été sanctionné.

Les autres agglomérations, qui ont déjà des zones à faible émission sont Rouen, Reims, Strasbourg, Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Nice, Aix, Marseille, Montpellier et Toulouse. À l'horizon 2025, ce sont les 43 agglomérations de plus 150.000 habitants qui seront concernées. Les véhicules qui ne pourront plus circuler seront les Crit'Air 3, 4 et 5, - les diesels de plus de 12 ans, et les voitures essence de plus de 18 ans. 

L'interdiction élargie aux Crit'Air 3 dès juillet 2023

Toutefois, à Paris, l'interdiction sera élargie aux vignettes Crit'Air 3 dès juillet prochain. À Aubervilliers, aux portes de la capitale, cette nouvelle règle va contraindre la moitié des véhicules à rester au garage. "Tout le monde n'a pas les moyens d'acheter une nouvelle voiture", tance le propriétaire d'un véhicule Crit'Air 3, en apprenant la nouvelle. "Je suis obligée de vendre ma voiture, c'est tout. Je marcherai", explique une autre automobiliste, qui roule à bord d'une voiture Crit'Air 4. De nombreux conducteurs résidant à Aubervilliers ont l'intention de braver l'interdiction, jusqu'aux premières amendes. 

À écouter également dans ce journal

Procès des attentats du 13 novembre - Un chapitre se ferme. Ce mardi 25 octobre, 7 ans après les attentats du 13 novembre, la cour d'assises spéciale de Paris vient de rendre son arrêt civil, qui suit tout procès. 

Sobriété - En Haute-Savoie, pas de retenue d'eau pour alimenter les canons à neige cet hiver. Du moins, pour l'instant. Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu ce mardi l'arrêté autorisant les travaux, au nom de la préservation du milieu, dans l'attente d'une décision sur le fond. 

Coupe du monde au Qatar - En réaction aux nombreuses polémiques autour de la coupe du monde de football organisée dans son pays, l'émir du Qatar a dénoncé une campagne de "diffamation". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.