1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le patron de TF1 baisse son salaire face aux mauvais résultats du groupe
1 min de lecture

Le patron de TF1 baisse son salaire face aux mauvais résultats du groupe

Gilles Pélisson a décidé de renoncer au versement de la part variable de son salaire estimée à un demi-million d’euros.

Gilles Pelisson le 4 avril 2017 à Cannes.
Gilles Pelisson le 4 avril 2017 à Cannes.
L'info éco du jour du 13 avril 2017
00:00:58
Bénédicte Tassart & La rédaction numérique de RTL

Face aux mauvais résultats de son groupe, le patron de TF1 a renoncé à la part variable de son salaire pour 2016, soit un demi million d'euros. Gilles Pélisson a fait cette annonce peu commune ce jeudi 13 avril au cours de l'assemblée générale des actionnaires. La rémunération variable est fixée en fonction de l'atteinte de cinq objectifs financiers et qualitatifs, dont deux ont été atteints l'an dernier.

Gilles Pélisson a décidé de renoncer au versement de cette part variable, mais il devrait toutefois recevoir une rémunération brute de 819.577 euros. Cette décision intervient alors que le vote des actionnaires en assemblée générale sur la rémunération des dirigeants, aussi appelé le "say on pay", est désormais contraignant, en vertu de l'application de la loi Sapin 2.

TF1 a accusé une chute de 58% de son bénéfice net à 41,7 millions d'euros l'an dernier alors que le marché publicitaire dont il tire plus de 70% de ses revenus reste stable. Le groupe a dû débourser 46 millions d'euros de droits sportifs pour l'Euro 2016 de football et a souffert par ailleurs de la comparaison avec des exercices précédents gonflés par les revenus de cession de sa part dans Eurosport.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire