1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Laits infantiles contaminés : un père dépose une première plainte contre Lactalis
1 min de lecture

Laits infantiles contaminés : un père dépose une première plainte contre Lactalis

Une plainte déposée pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-assistance à personne en danger" alors que 625 lots de laits infantiles sont visés par le retrait du marché.

Un bébé boit un biberon (illustration)
Un bébé boit un biberon (illustration)
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Laits infantiles contaminés : "On se dit que l'action en justice est le seul moyen d'avoir des réponses"
00:00:41
Marie Moley & Eléanor Douet

Une première plainte va être déposée ce lundi 18 décembre contre le groupe Lactalis alors que 625 lots de laits infantiles sont visés par le retrait du marché en raison de risques de contamination par des salmonelles.

À Saint-Denis, le papa d'une petite fille de trois mois qui n'est pas tombée malade, mais qui consomme ce lait accuse Lactalis de ne pas avoir rendu publics les nouveaux rappels. Il va déposer plainte auprès du parquet de Paris pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-assistance à personne en danger" contre Lactalis et la pharmacie où il a acheté le lait.

"Ce qui nous pose question, c'est comment quand on achète du lait en pharmacie sur ordonnance on peut imaginer avoir un risque sur ce type de produit. C'est impossible. On donne du lait à notre enfant, un nourrisson qui vient de naître, on imagine qu'il y a zéro risque", explique Quentin Guillemain au micro RTL.

On se dit que l'action en justice est le seul moyen d'avoir des réponses

Quentin Guillemain

"Comment se fait-il qu'on l'apprenne au mois de décembre alors que les premiers cas, semble-t-il, datent de février, voire de 2005 pour les précédents. Qu'est-ce qu'on fait les pouvoirs publics entre les deux ? Qu'est-ce qu'a fait Lactalis pour ne pas que ça se reproduise et qu'est-ce qu'on fera demain pour que ça ne se reproduise pas à nouveau ?", s'interroge-t-il, tout en dénonçant l'attitude de Lactalis mais aussi de la pharmacie où il a acheté ces laits. 

"Quand le pharmacien vous dit que votre enfant à déjà consommé un peu de ce lait et qu'en boire un peu plus ou moins, ça ne changera pas grand chose, on commence à être un peu en colère et on se dit que l'action en justice est le seul moyen d'avoir des réponses", affirme-t-il. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire