1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. "L'antibiorésistance fait 33.000 morts en Europe chaque année", rappelle Saporta
1 min de lecture

"L'antibiorésistance fait 33.000 morts en Europe chaque année", rappelle Saporta

BILLET - La vitamine B2, présente dans l'alimentation des animaux d'élevage, serait porteuse de gênes résistants aux antibiotiques.

Des vaches limousines (Illustration).
Des vaches limousines (Illustration).
Crédit : MADELEINE PRADEL / AFP
"L'antibiorésistance fait 33.000 morts en Europe chaque année", rappelle Saporta
00:01:59
"L'antibiorésistance fait 33.000 morts en Europe chaque année", rappelle Saporta
00:02:00
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt

L'Europe pourrait faire face à un nouveau scandale sanitaire. La vitamine B2, qu'on met dans les aliments pour les animaux d'élevage, serait porteuse de gênes résistants aux antibiotiques, donc potentiellement dangereux pour les animaux et pour les hommes. À force de bidouiller génétiquement des micro-organismes pour faire des vitamines soi disant merveilleuses pour la santé des animaux d'élevage et donc pour la nôtre, on a quand même réussi l'exploit de créer un machin contenant des gênes de résistance aux antibiotiques

D'habitude, il faut avoir bien, bien abusé des antibiotiques avant que n'émerge une bactérie qu'on ne peut plus soigner avec des antibiotiques. Avec cette vitamine Frankenstein, les marchands d'aliments pour bestiaux ont réussi le miracle de faire que la bactérie se régale avec la vitamine et devienne même super résistante à tout. Rappelons quand même que l'antibiorésistance fait 33.000 morts en Europe chaque année. 

Ingurgitée par des centaines de milliers d'animaux

Il y a cinq ans, l'agence sanitaire européenne l'a trouvée formidable, elle avait tout bon sauf que deux ans plus tard, des chercheurs allemands ont découvert qu'elle n'était pas si terrible que ça. Il faudra encore attendre un an pour que la commission européenne demande à l'agence sanitaire de réévaluer la vitamine, puis deux ans de plus à l'agence pour la réévaluer et finalement la trouver dangereuse, puis six mois encore à Bruxelles pour l'interdire. 

Comme on est sympa à Bruxelles, on va laisser cinq mois de plus aux fabricants, jusqu'en avril 2019, pour écouler leur stock. Cette urgence à protéger notre santé, j'adore. Entre temps, ce truc démoniaque aura été ingurgité par des centaines de milliers d'animaux que nous avons déjà mangés ou que nous allons manger bientôt. J'ai envie de vous dire bon appétit et surtout bonne chance, c'est comme ça. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.