2 min de lecture Crise économique

INFO RTL - Coronavirus : l'aide aux travailleurs précaires prolongée de trois mois

Cette aide exceptionnelle pour les travailleurs précaires, comprise entre 100 et 900 euros par mois, pourra concerner jusqu'à 500.000 personnes.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
INFO RTL - Coronavirus : l'aide aux travailleurs précaires prolongée jusqu'en juin Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Gaétan Trillat

Après une mise en place difficile, l'aide jusqu'à 900 euros destinée aux travailleurs précaires entre enfin en action. Un premier versement a été effectué sur les comptes de 405.000 demandeurs d'emplois la semaine dernière, deux autres versements sont prévus fin février et fin mars.

Cette aide exceptionnelle va même être prolongée de trois mois, avec de nouveaux versements en avril (au titre du mois de mars), en mai (au titre du mois d’avril) et en juin (pour les demandeurs d’emploi toujours en difficulté en mai) pour tenir jusqu'à l'été et espérant que le marché du travail reparte d'ici là.

La ministre du travail Élisabeth Borne le dit sur RTL : "Les versements continueront jusqu’à l’été. En moyenne c’est 400 euros par mois, c’est notamment plus de 160.000 jeunes. C’est important de les accompagner jusqu’à l’été avec cette aide exceptionnelle." À terme, d'après le ministère du Travail, plus de 500.000 travailleurs précaires pourraient être concernés par le dispositif : beaucoup de jeunes, des saisonniers de l'hôtellerie-restauration, des aides à domicile...

C’est un effort budgétaire d'un milliard d’euros supplémentaire, qui représente en moyenne 400 euros d’aide par mois et par personne concernée. Cela reste un effort exceptionnel et sous conditions strictes : si vous avez travaillé moins de 138 jours en 2019 ou si vous touchez plus de 900 euros par mois, vous n’y avez pas droit.

Un casse-tête pour le gouvernement

À lire aussi
confinement
Déconfinement : vers un allégement du télétravail ?

Les appels des associations, des partenaires sociaux, de l'opposition et d’une partie de la majorité se multiplient pour demander au gouvernement d’en faire davantage. Il y a toujours un sentiment d’inertie car ces dispositifs remportent le combo gagnant des difficultés politiques, techniques et financières, c’est pour cela que les arbitrages prennent du temps. 

Or, il y a urgence : les images d’étudiants qui n’arrivent plus à se nourrir sont terribles. Le gouvernement réfléchit finalement à distribuer des chèques alimentaires, avec une validité dans le temps et orientés sur des produits locaux et de qualité. Reste à arbitrer les conditions d'éligibilité à ce nouveau dispositif social.

Le plus : les exportateurs d'alcool reçus à Matignon

Les exportateurs de vins et spiritueux ont perdu un milliard d’euros à cause des taxes à l'exportation imposées par les États-Unis et malheureusement pour eux, le nouveau président Joe Biden ne semble pas vouloir apaiser le conflit commercial avec la France.

La note : 16/20 au bouton français

Le bouton de manteau, de pantalon, de veste… Ses ventes explosent entre le fait maison et les achats sur internet. La maison Crépin-Petit en profite notamment, une entreprise qui existe depuis 1873.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crise économique Activité économique Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants