1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Incendie à Notre-Dame de Paris : la fascination pour la cathédrale nourrit la mobilisation
1 min de lecture

Incendie à Notre-Dame de Paris : la fascination pour la cathédrale nourrit la mobilisation

Avec déjà plus de 100 millions d'euros versés par la société Artemis, l'opération de reconstruction de Notre-Dame de Paris pourrait bénéficier de la générosité des donateurs américains et des touristes, considérant le monument comme un symbole.

Des riverains contemplent Notre-Dame de Paris incendiée la veille, le 15 avril 2019
Des riverains contemplent Notre-Dame de Paris incendiée la veille, le 15 avril 2019
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Incendie à Notre-Dame de Paris : la fascination pour la cathédrale nourrit la mobilisation
03:09
Incendie à Notre-Dame de Paris : la fascination pour la cathédrale nourrit la mobilisation
03:10

Devant les images de Notre-Dame de Paris en flammes, les promesses de dons se multiplient. Dès cette nuit, ces engagements se sont matérialisés. La société d'investissements Artemis, appartenant à la famille Pinault, va déposer 100 millions d'euros pour ce qui s'annonce comme une gigantesque opération de reconstruction. 

Il y a par ailleurs la fondation Notre-Dame de Paris, qui avait déjà recueilli plus de 100 millions d'euros pour la campagne de consolidation et de rénovation qui était en cours, et qui est peut-être à l'origine du drame survenu hier. Elle venait de finaliser la restauration des grandes orgues de Paris, une pièce unique au monde, et va de nouveau se mobiliser. Outre les Français, le reste du monde se mobilise. 

Les donateurs américains sont particulièrement généreux. Ils l'ont déjà prouvé pour les restaurations du château de Versailles et de l'Hermione, le célèbre navire qui a porté Lafayette vers les terres américaines lors de la guerre d'indépendance. 

Une défiscalisation encourageante

Ils se rassemblent déjà dans des "cercles d'amitié" pour lever des fonds. La fiscalité américaine les y encourage : ces dons philanthropiques destinés à sauver des monuments, peuvent être déduits de leurs revenus imposables pour une partie. En France, des dispositifs de défiscalisation existent pour ce type d'opérations, ils pourraient même être élargis. 

À lire aussi

L’émotion internationale, et l'ampleur de la mobilisation attestent de la fascination des touristes français et étrangers pour Notre-Dame de Paris, une cathédrale qui transcende les cultures. Le monument recevait 30 000 visiteurs par jour, ce qui représente 12 à 14 millions de personnes qui foulaient chaque année le parvis de la cathédrale. Ce point d'ancrage dans leur mémoire les incitera peut-être à prendre part à la mobilisation, comme le firent les Friends of Notre-Dame de Paris pour financer les travaux de Viollet-le-Duc.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/