1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Impôts 2021 : un incident informatique national oblige des foyers à revoir leur déclaration
1 min de lecture

Impôts 2021 : un incident informatique national oblige des foyers à revoir leur déclaration

VU DANS LA PRESSE - Si en 2020 vous avez été en arrêt maladie, en congé maternité ou paternité, en accident du travail ou que vous avez perçu une pension d'invalidité, vous êtes peut-être concernés.

Impôts : ce qu'il faut savoir de la modification du taux de prélèvement au 1er septembre
Impôts : ce qu'il faut savoir de la modification du taux de prélèvement au 1er septembre
Crédit : Joël SAGET / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

À la suite d'un incident informatique national, l'Assurance Maladie envoie depuis le 14 mai des milliers de courriers, SMS et mails aux personnes qui en 2020 ont été en arrêt maladie, en congé maternité ou paternité, en accident du travail ou à celles ayant perçu une pension d'invalidité. 

L'Assurance Maladie se doit de transmettre les prestations imposables aux services de la direction générale des finances publiques, rappelle Ouest-France, qui a révélé l'information. Toutefois, en raison d'un incident technique, la transmission de ces données n'a pas été automatiquement reportée sur les déclarations préremplies des revenues 2020.

Si la CPAM a reconnu un incident informatique national, il semble que ce soit uniquement les caisses de la région bretonne qui aient été impactées. Selon nos confrères, ce serait au total 397.119 foyers qui seraient touchés dans la région, dont 132.279 en Ille-et-Vilaine. Selon les services des impôts ce serait une erreur de la CPAM de Bretagne qui serait à l'origine de ce cafouillage, celle-ci n'ayant pas fourni les informations concernant les arrêts maladie, congés maternité et paternité, accidents du travail et pensions d’invalidité de ses assurés avant le 22 avril.

Ainsi, tous les assurés concernés ont été informés via mail, courrier ou SMS par leur CPAM. Les services des impôts tiennent à rassurer les foyers concernés par cette erreur : ils auront trois mois à partir de la réception de leur avis d'imposition, à la fin de l'été, pour faire les modifications. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/