1 min de lecture Société

Immobilier : malgré la crise, une année 2020 plutôt positive

En 2020, malgré les confinements, les transactions se sont maintenues et les prix ont continué à grimper.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Immobilier : malgré la crise, une année 2020 plutôt positive Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Coline Daclin

C'est un marché plus que jamais vigoureux : celui de la pierre. En 2020, l'immobilier a déjoué tous les pronostics. Malgré deux confinements, des visites ralenties, et des démarches rallongées, les transactions se sont maintenues et les prix ont même continué à grimper.  

"C'est un véritable miracle d'avoir réussi à sauver l'année", se réjouit au micro de RTL Laurent Vimont, président du réseau Century 21. "Dans un marché qui a fait moins de volume que 2019, les prix ont augmenté malgré tout. Pour les maisons, on a augmenté de 4,1% le prix du mètre carré qui se situe à plus de 2 100 euros et pour les appartements, une hausse de 1,2%, à 3 680 euros", précise-t-il.

Les principaux réseaux français enregistrent certes une baisse des ventes, mais elle est relativement limitée. Laforêt enregistre ainsi une baisse de 6%, et Century 21 de 12%. Leurs chiffres restent parcellaires, mais ils donnent une première tendance, plusieurs semaines avant les chiffres de référence des notaires. 

Une "valeur refuge absolue"

"La pierre redevient une espèce de lingot d'or, valeur refuge absolue", poursuit Laurent Vimont. Pour 2021, il prédit "une structure de  marché identique à celle de 2020, avec des prix légèrement haussiers et des surfaces assez stable". Il ne semble en tous cas pour ce marché qu'il qualifie de "très dynamique". 

À lire aussi
logement
Loi climat et logement : l'Assemblée nationale interdit les "passoires thermiques" en 2028

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette bonne santé du marché de l'immobilier. Parmi eux, les taux des crédits immobiliers qui restent bas, malgré quelques restrictions par les autorités financières, et stimulent la demande. Le nombre limité de logements disponibles pousse également les prix vers le haut.

Un seul doute subsiste pour les acteurs de l'immobilier : la hausse du chômage va-t-elle avoir un impact sur l'immobilier ? "Il est un peu tôt pour le dire", assure le président de Century 21.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Économie Prix
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants