1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Il verse un acompte de 3.000 euros, l'artisan ne donne plus de nouvelles
1 min de lecture

Il verse un acompte de 3.000 euros, l'artisan ne donne plus de nouvelles

Jacques est propriétaire d’une boulangerie-pâtisserie et d’un appartement où il loge juste au-dessus. Il a souhaité faire remplacer ses fenêtres par une entreprise de menuiserie. Il verse un acompte en janvier 2020, mais depuis, il n’a plus de son et plus d’image de l’entreprise.

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Il verse un acompte de 3.000 euros, l'artisan ne donne plus de nouvelles
01:32:28
Emmanuelle Brisson

Jacques est propriétaire d’une boulangerie-pâtisserie dans le Calvados. Il a racheté les murs il y a 3 ans. L’ensemble comprend un appartement pour le loger, juste au-dessus de l’établissement. Les fenêtres étant dans un état de vétusté, il souhaite les faire remplacer. En décembre 2019, un agent immobilier lui recommande chaleureusement une entreprise de menuiserie

Il sollicite son expertise et un professionnel (le gérant) vient rapidement examiner le chantier à prévoir. Le 28 janvier 2020, il signe un devis d’environ 6000 euros et verse 3.000 euros en chèque. Les travaux sont prévus en été 2020, conformément à un accord oral avec l’artisan. Mais depuis le mois d’avril 2020, il n'a plus de son ni d’image !

Malgré ses nombreuses relances par sms et téléphone, personne ne daigne lui répondre. En mars, Jacques envoie une mise en demeure de démarrer le chantier ou à défaut de lui rembourser la somme versée mais rien n’y fait. Ses demandes restent lettre morte et il ne sait plus quoi faire.

Le logement de Jacques prend l'humidité

Jacques ne roule pas sur l’or et il ne peut pas solliciter une autre entreprise avant le retour des sommes versées. Jacques est bloqué et il n'en peut plus d’attendre, d’autant que son logement prend l’humidité.

À lire aussi

 
Il demande à Julien Courbet une date de travaux dans les plus brefs délais ou à défaut le remboursement de l’acompte versé soit 3.000 euros.

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/