2 min de lecture Ça peut vous arriver

Gestion locative : elle retrouve son appartement dans un état catastrophique

Sandrine a signé un mandat pour la gestion de son appartement. Mais quand son locataire prend congés, c’est la douche froide. Il y en a pour 4.500 euros de remise en état et un manque à gagner sur plusieurs mois de loyers.

Julien Courbet Ça peut vous arriver Julien Courbet iTunes RSS
>
Elle confie son appartement à un gestionnaire et le retrouve dans un état catastrophique Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson Journaliste

Maman seule, Sandrine travaille dans l’événementiel. Début 2019, elle achète un appartement. Elle signe un mandat de gestion avec un administrateur de biens en avril 2019. Ce mandat comprend une assurance loyer impayé et dégradations, ainsi que des garanties de vacances locatives.

Tout se passe bien jusqu’à ce que son premier locataire prenne congé en août 2020. Le gestionnaire lui envoie la lettre de démission et lui indique mettre "tout en œuvre" pour la relocation. 

Sereine, Sandrine ne s'occupe de rien, conformément à son contrat. En septembre, elle commence cependant à s'inquiéter car elle n'a pas de nouvelles. Il lui faut relancer à 3 reprises pour avoir enfin une réponse fin septembre. Mais alors qu'elle pensait que l’appartement était visité régulièrement, elle apprend que l’état des lieux de sortie du locataire laisse apparaître de nombreuses dégradations...

Une facture en souffrance de 3.700 euros

On lui envoie un devis de remise en état de près de 4.500 euros. L’appartement n’est pas louable en l’état et le sinistre est déclaré auprès de l’assurance. Le locataire, de son côté, a laissé les clés dans la boîte aux lettres et boycotté le rendez-vous, sans signer l’état des lieux. 

À lire aussi
assurances
Tempête : il doit quitter sa maison démolie avec ses enfants, l'assurance n'agit pas

Sandrine envoie alors un courrier mi-novembre car elle n'a pas de preuves des démarches effectuées par le gestionnaire, et les travaux dans l’appartement n’ont même pas commencé. En attendant, elle perd des mois de location ! En décembre, on lui apprend qu’il faut régler la facture avant toute indemnisation ! Elle négocie et paye l’entreprise qui a fait le devis de nettoyage, 3 mois auparavant, puis envoie en janvier le document au gestionnaire pour qu’il le transmette à l’assureur. 

Depuis, Sandrine a pris une avocate pour faire respecter le contrat d’assurance et être indemnisée, car elle n'a toujours rien touché ! Elle a perdu beaucoup de temps, d’argent et d’énergie pour régler le litige qui, aujourd’hui, demeure. Elle a toujours une facture en souffrance de 3.700 euros ainsi qu’une perte de 5 mois de loyer à cause des ingérences du gestionnaire... 

Elle compte aujourd'hui sur l'aide de Julien Courbet pour que le gestionnaire indemnise les loyers vacants ainsi que la facture de remise en état, conformément aux garanties de l’assurance, soit environ 5.500 euros.

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Ça peut vous arriver Julien Courbet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants