1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : comment les patrons de bistrot vont-ils surmonter la crise ?
2 min de lecture

Coronavirus : comment les patrons de bistrot vont-ils surmonter la crise ?

Confrontés durement à la crise, les patrons de bistrot s'en sortent pour la plupart grâce aux aides financières et à la vente à emporter. Mais la réouverture risque de s'avérer difficile pour certains.

Le bistrot est souvent le dernier lieu de vie dans les communes de moins de 2.000 habitants
Le bistrot est souvent le dernier lieu de vie dans les communes de moins de 2.000 habitants
Crédit : AFP
Coronavirus : comment les patrons de bistrot vont-ils surmonter la crise ?
02:22
Armelle Levy - édité par William Vuillez

Les bistrots sont vraiment touchés de plein fouet. Dans les grandes villes, ils ont perdu les touristes qui aimaient visiter et découvrir l'expérience de manger une bonne blanquette de veau ou un pot-au-feu. Les bistrots ont perdu aussi la clientèle de bureau avec le télétravail, ceux qui venaient prendre leur petit café le matin, déjeuner le midi et boire leur apéritif le soir. 

Les bistrots souffrent aussi dans les petits villages : les personnes âgées ne viennent plus et toutes les réunions d'associations sont annulées. En ce moment, ils proposent la livraison à domicile ou la vente à emporter, mais ça ne représente pas grand chose, entre 10 et 15% de leur chiffre d'affaires habituel. Ils le font donc surtout pour garder le lien avec leur cuisine et avec leurs clients. 

70% sont en sécurité financière, ce sont des sociétés en hibernation, qui n'attendent qu'une chose, la réouverture pour aller travailler. Mais à l'inverse, 30% risquent de mettre la clé sous la porte. Ce sont des sociétés pour ainsi dire "zombies", qui n'ont plus d'activité et ne survivent que grâce aux aides financières. 

450.000 emplois en France

En fait, quand vous êtes un patron propriétaire de vos murs, vous fermez et vous touchez les aides. Mais si vous êtes locataire, vous aviez cumulé des difficultés ou même des dettes ces dernières années, vous avez un mur de charges qui s'élève de mois en mois. Les bistrots, cafés et brasseries représentent 450.000 emplois en France et des dizaines de milliers risquent d'être supprimés. 

À lire aussi

Les patrons sont d'ailleurs très inquiets, ils craignent une hécatombe pour leurs employés au chômage partiel depuis plusieurs mois. Les patrons de bistrot confient qu'ils ne sont pas sûrs de retrouver tous leurs salariés à la réouverture. Ils pensent que certains vont quitter le métier. Donc les patrons travaillent en ce moment même sur la déperdition d'emplois. Ils tentent de garder le lien avec les salariés en créant des groupes WhatsApp. Comment va-t-on retrouver les équipes ? Pour les patrons de bistrot, c'est vraiment la surprise du chef. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/