1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : ce qui change pour le chômage partiel au mois de juin

ÉCLAIRAGE - L’État va réduire sa prise en charge des indemnités de chômage partiel : elle va passer de 100 % à 85 % le 1er juin.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, sa secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher et la ministre du Travail Muriel Pénicaud le 9 mars 2020
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, sa secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher et la ministre du Travail Muriel Pénicaud le 9 mars 2020 Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

C'est une annonce exceptionnelle destinée à s'adapter à une situation sanitaire et économique exceptionnelle. Le 23 mars, la ministre du Travail Muriel Pénicaud avait annoncé la prise en charge à 100 % par l’État du chômage partiel pour éviter une vague de licenciement. A partir du 1er juin, la prise en charge de l’État va décroître, pour accompagner le déconfinement.

Concrètement, l’État ne participera plus qu'à hauteur de 85 % dans la limite de 4,5 SMIC. Les entreprises qui ont recours au chômage partiel devront donc payer 15 % de l'indemnisation de leurs salariés.

Pour les salariés concernés, cela ne changera rien : il continuera à recevoir 70 % de sa rémunération brute ou, si cela est inférieur au SMIC net, il continuera de toucher le SMIC net. Cela devrait inciter les employeurs à accélérer la reprise du travail pour leurs salariés.
Cette évolution ne concernera pas les secteurs "faisant l'objet de restrictions législatives ou réglementaires particulières en raison de la crise sanitaire." Le tourisme, la culture ou la restauration continueront à bénéficier d'une prise en charge à 100 %.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Emploi Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants