1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : 70% des hôtels parisiens indépendants pourraient fermer
1 min de lecture

Coronavirus : 70% des hôtels parisiens indépendants pourraient fermer

En difficulté en raison de la crise sanitaire, 70% des hôtels parisiens indépendants pourraient à nouveau fermer leurs portes dès le mois d'août, faute de réservations.

Vue de l'hôtel Meurice, à Paris
Vue de l'hôtel Meurice, à Paris
Crédit : AFP / Fred Dufour
Charlotte Diry & AFP

L'accumulation des restrictions sanitaires ne facilite pas la tâche des hôtels parisiens indépendants. Parmi eux, 70% pourraient une nouvelle fois, fermer leurs portes au mois d'août selon Pascal Mousset, président du Groupement National des Indépendants hôtellerie et restauration (GNI) Île-de-France. 

"Aujourd'hui, 40% des hôtels parisiens sont fermés au mois de juillet. Dans les 15 jours, on estime que 70% des hôtels parisiens vont refermer, faute de réservation", déclarait-il sur BFM Business. Selon Pascal Mousset, les aides de l'État "ne sont pas calibrées pour l'hôtellerie". 25% des adhérents de son syndicat auraient déjà consommé leur prêt garanti par l'État et risqueraient la cessation de paiement à l'automne. 

Joint par l'Agence France Presse (AFP), Pascal Mousset précise qu'il base ses estimations sur des sondages menés auprès des adhérents du GNI. Celles-ci ne concerneraient pas les grands groupes hôteliers de la capitale. Selon lui, les hôtels quatre étoiles, qui représentent "60 à 65% des hôtels indépendants parisiens", souffrent particulièrement de la baisse du tourisme, alors que les déplacements depuis les pays non-européens sont encore largement restreints ou exigent une vaccination complète. 

"Avec le variant Delta et les contraintes qui sont faites sur les voyages, il n'y a pas de séjours parisiens", soutient Pascal Mousset. Il précise tout de même que la rive gauche de la capitale est plus touchée que la rive droite. 

Une réouverture pour fin août

À lire aussi

Le président du Groupement National des Indépendants hôtellerie et restauration assure tout de même qu'une majorité de ces hôtels devraient ouvrir fin août, grâce au lancement de salons internationaux à Paris, début septembre. 

Le syndicat patronal représente les indépendants de l'hôtellerie-restauration, aux côtés d'autres organisations comme l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), le Groupement national des chaînes hôtelières (GNC) et le Syndicat national de la restauration thématique et commerciale (SNRTC). L'antenne d'Île-de-France représente environ 6.000 établissements de la région. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/