1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Consommation : le prix des pâtes va-t-il vraiment exploser en 2022 ?
2 min de lecture

Consommation : le prix des pâtes va-t-il vraiment exploser en 2022 ?

Face à l'augmentation du coût des matières premières, les industriels ne le cachent pas : il faudra augmenter les prix de certains produits au début de l'année.

Un rayon de pâtes en supermarché, le 14 octobre 2020 à Clairac (Lot-et-Garonne).
Un rayon de pâtes en supermarché, le 14 octobre 2020 à Clairac (Lot-et-Garonne).
Crédit : QUENTIN FALCO / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
micro generique
Benoît Leroy

Jusqu'à 7 % d'augmentation du prix de votre paquet de pâtes ? C'est, en tout cas, probable si l'on en croit les avertissements répétés des industriels en cette fin d'année 2021. "Ils ont réussi à contenir, en grande majorité, la hausse des coûts de production jusqu'à maintenant. Mais, face à l'inflation qui persiste ils vont être obligés d'augmenter leur prix", explique Richard Panquiault, président de l'institut de liaisons des entreprises de consommation (ILEC). 

Ce mercredi, le patron des supermarchés Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, évoquait une inflation après les fêtes de fin d'année 2021. D'après lui de l'ordre de 4 %, les industriels se montrent encore plus pessimiste. "Pour le moment, on estime que la hausse en 2022 sera de 6 à 7 point sur les pâtes alimentaires", explique le président de l'ILEC. 

Pour autant, les hausses généralisées ne sont pas nouvelles. Depuis le début de la reprise économique, la balance a été déséquilibrée selon le représentant agro-alimentaire. "Nous faisons face à un effet de ciseaux et tout augmente : les matières premières, le transport, les emballages, etc.". D'après lui, les capacités de production, "pas encore au niveau" d'avant-crise, ne parviennent pas à absorber la demande "boostée par la reprise économique.

Le blé 40% plus cher en moins d'un an

Si d'après les industriels toutes les étapes de productions coûte plus cher, le poids des matières premières s'est alourdi de manière importante au cours de l'année 2021. En douze mois, le cours du blé a augmenté de plus de 40%, passant de 180 euros la tonne à 280 € environ aujourd'hui. 

À lire aussi

Une explosion des prix face à laquelle l'ILEC veut défendre les industriels. "Si les hausses avaient été répercutées directement, cela aurait déjà fait 15% en plus", prévient-elle. D'après l'institut, les distributeurs n'ont pas encore fait tampon. "Seuls les produits premier prix ont été augmenté par les distributeurs pour le moment." Pour ces articles, la marge de manœuvre est plus importante pour les grandes surfaces : moins de masse salariale, moins de coût d'innovation, etc. Pour l'heure, industriels et distributeurs ne distinguent pas d'accalmie, les hausses pourraient donc se répéter.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.