1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Conforama, Ikea... Les magasins de meubles font leur révolution sur Internet
1 min de lecture

Conforama, Ikea... Les magasins de meubles font leur révolution sur Internet

ÉDITO - Le marché du meuble repart, et ses industriels fourmillent de projets.

Une enseigne Ikea à Montpellier, le 27 mars 2013
Une enseigne Ikea à Montpellier, le 27 mars 2013
Crédit : AFP / PASCAL GUYOT
François Lenglet : Conforama, Ikéa... Les magasins de meubles font leur révolution sur Internet
02:46
Conforama, Ikéa... Les magasins de meubles font leur révolution sur Internet
02:51
François Lenglet & Loïc Farge

Le marché du meuble (quelque 10 milliards d'euros) reprend une croissance de 2 à 3% par an, tiré par la légère amélioration de l'économie française, et surtout par la reprise de l'immobilier, bien sûr (quand on déménage, on achète des meubles). Au top des produits achetés par les Français : la literie (+5%) et les meubles de cuisine (les cuisinistes font d'ailleurs un carton ces temps-ci). Au lit et à la table, il faut ajouter les meubles rembourrés, qui se portent pas mal (les canapés notamment). Mais ce qui ne marche pas, ce sont les banquettes, les meubles de salles de bains, et ce qu’on appelle les "meubles meublants" (les buffets, par exemple).

Qui l'eût cru, mais la vente de meubles se fait aussi en ligne. Aux États-Unis, l'ameublement représenterait déjà 15% des ventes du site en ligne Amazon. C'est l'un des secteurs les plus dynamiques. Le géant du commerce par Internet réfléchirait même à la mise en place d'une chaîne logistique spécifique, imposée par la taille des objets et les problèmes de livraison. En Europe et en France, les chiffres sont moins spectaculaires, mais la progression est très rapide.

Du coup, les grandes marques font peau neuve. Ikea, le géant suédois, pour lequel la France est un marché important (8% du chiffre d'affaires mondial), a annoncé qu'il allait distribuer ses meubles non plus seulement sur son propre site, mais sur d’autres plateformes, justement comme Amazon, ou Alibaba en Chine. Pour effectuer ce virage, le roi de l'étagère Billy a dissocié son activité de production de meubles de la distribution, dans deux sociétés distinctes. La première aura donc plusieurs canaux de distribution.

Conforama, désormais propriété du sud-africain Steinhoff, fait un mouvement similaire, avec une prise de participation dans le site de vente Showroomprivé, acquise il y a quelques jours.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/