1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment expliquer la baisse du chômage fin 2020 ?
1 min de lecture

Comment expliquer la baisse du chômage fin 2020 ?

Au quatrième trimestre de l'année, le taux de chômage s'établi à 8%, chiffre proche du niveau de chômage observé avant la crise sanitaire. Malgré quelques embellis, cette dynamique est en partie un trompe-l'oeil.

Pôle emploi (illustration)
Pôle emploi (illustration)
Crédit : AFP
Victor Goury-Laffont

Faut-il se réjouir des derniers chiffres du chômage ? Selon l'Insee, le taux de chômage s'est installé à 8% au quatrième trimestre de 2020, une baisse conséquente, alors que celui-ci s'installait à 9,1% au troisième trimestre. Surtout, une telle valeur nous ramène au niveau d'emploi connu avant le début de la crise sanitaire, quand le taux de chômage était de 8,1%. 

La prudence reste cependant de mise, alerte l'Insee, qui précise que cette baisse est "en partie en trompe l'oeil". En cause : certaines personnes, "faute notamment de pouvoir réaliser des recherches actives d’emploi dans les conditions habituelles", ont arrêté de chercher un emploi au moment du deuxième confinement, en novembre.

Selon la définition du Bureau international du travail (BIT), une personne au chômage doit nécessairement avoir entamé, "au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d'emploi". En conséquence, en plus des 2,35 millions de chômeurs déclarés, "1,8 million (de personnes) souhaitent un emploi sans être considérées au chômage", souligne l'institut statistique.

Un taux d'emploi en hausse

Quelques points positifs restent cependant à tirer. Cet effet de "halo" qui entoure le taux de chômage est moins important qu'au printemps dernier : "lors du deuxième confinement, nombre de recherches d’emploi ont à nouveau cessé, mais dans une moindre mesure que lors du premier confinement".

À lire aussi

En plus de cela, le taux d'emploi, c'est à dire la part de la population en âge de travailler et bénéficiant d'un emploi, s'installe à 65,6% chez les Français âgés entre 15 et 64 ans, une hausse de 0,6 point en un trimestre. Le taux d'emploi en contrat à durée indéterminée (CDI), s'élève désormais à 49,8%.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/