2 min de lecture Agriculture

Chèques alimentaires : à quoi pourrait ressembler ce dispositif ?

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a confirmé ce mardi 23 février au micro de RTL que cette aide serait finalisée prochainement. "Il nous reste à définir la forme", a-t-il cependant précisé.

Une personne fait ses courses dans un supermarché (Illustration).
Une personne fait ses courses dans un supermarché (Illustration). Crédit : AFP / Archives, Rémy Gabalda
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

L'idée était évoquée depuis quelques semaines. Ce mardi 23 février, le ministre de l'Agriculture l'a confirmé sur RTL : comme promis par Emmanuel Macron au mois de décembre, un chèque alimentaire va être mis au point pour venir en aide aux personnes les plus touchées par la crise sanitaire.

La première annonce remonte au 14 décembre lorsque, devant la convention citoyenne, le président de la République s'était engagé à mettre en place ces "chèques alimentations". "On est en train de définir leur forme", explique à présent Julien Denormandie, "quand vous prenez une décision, il faut la mettre en œuvre. Ce n'est pas si évident que cela de définir leur périmètre et le système de distribution".

L'objectif : offrir "la capacité à chacun d'avoir accès à des produits de qualité, des produits frais et locaux" a précisé le ministre. Par quel moyen ? Sur ce point, les avis divergent. La FNSEA, première organisation d'agriculteurs, propose une "carte à puce" ou un "chèque" qui serait distribué par les Centres communautaires d'action sociale (CCAS). Cette carte offrirait cinq euros par jour, à dépenser dans des magasins de producteurs, des marchés locaux et dans les rayons de produits régionaux des supermarchés, pour des produits de base. Une telle organisation pourrait bénéficier à cinq millions de personnes.

Six à huit millions de personnes concernées ?

La confédération paysanne, elle, plaide plutôt pour la "création d'une branche de la sécurité sociale garantissant un accès universel à l'alimentation -produits locaux, restauration collective", explique un porte-parole à l'AFP. Sa crainte : que la mise en place d'un dispositif de chèques vienne favoriser l'agriculture industrielle.

À lire aussi
conso pratique
Consommation : les boissons énergisantes sont-elles dangereuses ?

Le député Mounir Mahjoubi (LaREM), actif sur ce dossier, estime que le dispositif devrait cibler "six à huit millions" de personnes, avec des aides qui iraient de 30 à 60 euros par mois et par famille. Pour que les agriculteurs "puissent encaisser les premiers chèques dès septembre", l'élu parisien plaide dans Ouest-France pour le déploiement rapide du programme. "Nous sommes en cours de finalisation de ce dispositif, il y a un gros travail de fait avec les députés", assure quant à lui Julien Denormandie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Gouvernement Aide
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants