3 min de lecture Alimentation

Pourquoi Danone est sous la pression de "fonds activistes"

ÉDITO - Blue Bell et Artisan Partners, deux investisseurs de Danone, se retournent contre le groupe français. Ces "fonds activistes" demandent le licenciement du patron actuel ainsi qu'un changement de stratégie.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Pourquoi Danone est sous la pression de "fonds activistes" Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Marie Gingault

Le groupe français Danone est attaqué par de mystérieux "fonds activistes". Danone, c’est un géant français de l’alimentation et de l’eau, ce sont par exemple les yaourts Activia, les Danette, l’Evian, la Badoit, etc. Et voilà que l’entreprise, qui est cotée en Bourse, est prise à partie par certains de ses actionnaires, le fonds Artisan Partners notamment. 

Artisan, qui possède 3% du capital de Danone, veut tout simplement licencier le patron actuel de l’entreprise et changer sa stratégie. Il estime en effet que ce n’est pas la bonne, et s’appuie sur la mauvaise performance boursière de Danone en 2020, qui a déçu ses actionnaires. 

Un autre fonds américain, Blue Bell, était monté au créneau pour faire des demandes similaires il y a quelques semaines. Et voilà plusieurs fois que des activistes s’en prennent à des grandes entreprises françaises, Pernod Ricard attaqué par Elliot par exemple, ou le réassureur SCOR par le fonds Ciam, ou encore le groupe Lagardère par Amber.

Qui sont-ils ?

Ces activistes sont des investisseurs souvent américains, mais pas nécessairement. Ciam par exemple est français. Ils gèrent l’argent qu’on leur confie, et le font fructifier, avec une stratégie paradoxale. Ils choisissent des entreprises solides, mais mal aimées par la bourse. La cible idéale pour eux, c’est une belle entreprise qui fait moins bien que les autres du même secteur. Comme Danone, qui a perdu 35% sur 2020, alors que Nestlé a bien résisté. Ou Lagardère, qui n’a jamais redécollé après le krach de 2009, il y a douze ans. 

À lire aussi
économie
Coronavirus : la SNCF annonce des pertes de 3 milliards en 2020

Ils essaient de comprendre pourquoi : mauvais choix stratégiques, dispersion géographique ou sectorielle, problème d’organisation. Le cas échéant, ils font travailler des cabinets de consultants, pour identifier le problème et trouver les remèdes. Ils achètent alors des actions de l’entreprise, pour un pourcentage modeste, et font campagne. Par voie de presse, de lobbying, dans les assemblées générales d’actionnaires. Ils tentent de convaincre les autres actionnaires du bien-fondé de leur thèse. Ils rencontrent le management. Parfois, ils obtiennent des sièges au conseil d’administration, pour peser sur la stratégie. Et de temps en temps, ça marche.

Quel intérêt financier ?

Ils visent la remontée du cours de bourse, et donc la plus-value, si leur stratégie est adoptée, même en partie. De plus, il y a une part d’auto-réalisation. Car dès qu’un fonds activiste s’invite au capital d’une entreprise, le cours monte, parce que les autres investisseurs espèrent la plus-value.
 
Cela peut sembler fou, mais changer le destin d'une entreprise qui emploie des dizaines de milliers de personnes, en prenant 3% du capital n'est pas si improbable. 3% de Danone, ce n'est pas rien, c’est quand même plus d’un milliard d’euros, et ça fait d'Artisan l’un des plus gros propriétaires. Et sur le fond, c’est tout à fait normal que la stratégie d’une entreprise soit questionnée par les propriétaires de l’entreprise. 

Danone a d’ailleurs des arguments pour se défendre. Ils possèdent des marques exceptionnelles, ils ont fait tôt le pari de la croissance de l’alimentation végétale. Et si l’année 2020 a été dure, c’est en grande partie à cause de la chute des ventes d’eaux minérales, et notamment celle des petits formats, les plus rentables, à cause de la fermeture des restaurants. Ce sont les actionnaires qui trancheront. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Eau Investissement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants