2 min de lecture Banques

Banques : faut-il craindre la fin des crédits à la consommation ?

L’Association des Sociétés Financières enregistre une baisse des crédits à la consommation de 11,5% en 2020 ; soit la plus forte baisse depuis la crise financière de 2008.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Banques : faut-il craindre la fin des crédits à la consommation ? Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Cassandre Jeannin

Les crédits à la consommation des banques spécialisées n’ont pas du tout eu la côte en 2020. Et c’est logique, quand vous êtes confinés ou en couvre-feu, quand vous ne partez pas en vacances, vous avez moins besoin d’acheter une voiture, un billet d’avion ou des équipements pour votre maison.   
 
Les chiffres sont là : - 22% de crédits à la consommation pour s’équiper en voiture neuve, - 11% pour les voitures d’occasion et - 3% pour les crédits sur les frigos, les ordinateurs ou les gros meubles. C’est un gros trou d’air… Et pourtant, les banques y tiennent à ces crédits, aux taux de rémunération assez élevés.  
 
Résultats : les banquiers lorgnent sur les clients des concurrents. Un article récent des Échos décrit cette concurrence. Les conseillers bancaires essayent quand c’est possible de récupérer les crédits conso des petits camarades. Ils proposent des regroupements de crédits, un seul dossier, une seule mensualité, et bien sûr aussi, une seule banque qui capte tous les crédits conso d’une famille.   

Les crédits à la consommation ont-ils un avenir ?

Aujourd’hui, moins d’un Français sur quatre rembourse un crédit à la consommation, d’après la Fédération bancaire française. Mais c’est plutôt une phase liée à la conjoncture. Et d’ailleurs la Banque de France le dit, à part le trou d’air du confinement, il ne faut pas attendre à l’avenir un changement radical de comportement. Quand la croissance repartira, la consommation et les crédits des ménages suivront la même courbe. 

En revanche, ce qui est vrai, c’est que le crédit conso classique, celui qui est né dans les années 50, et qui a participé à la folle consommation des 30 glorieuses, le crédit pour la cuisinière au gaz ou l’aspirateur Moulinex, ce n’est plus du tout le seul moyen de consommer.   

Quelles solutions ?

En parallèle des prêts classiques, vous avez le leasing, vous savez, pour acheter une voiture, vous louez avec option d’achat. C’est plus souple et même pendant la crise, cette solution a séduit davantage de Français. Les sociétés financières constatent + 15% de location de voiture avec option d’achat sur un an.   
 
Il y a les paiements en plusieurs fois aussi. Comme pour votre achat de lave-linge, paiement en 4 fois sans frais. C’est une autre solution, de plus en plus d’enseignes proposent ces paiements fractionnés. S’ils ont aussi subi la crise, les professionnels tablent pour 2021, sur une croissance de ce marché entre 5 et 10%.   
 
Donc, l’achat à crédit continue d’avoir de l’avenir, avec des taux d’emprunts qui sont bas, et une épargne accumulée sur les comptes en banques des Français. Les ingrédients restent là, pour que la consommation et les emprunts qui vont avec, repartent aux beaux jours.

Le Plus : Jaguar passe au vert !

À lire aussi
reportage
Au coeur de l'unique fabrique artisanale de jambon de Paris

100% des Jaguar auront leur modèle électrique d’ici 2025. C’est un changement radical de stratégie pour un groupe qui doit justement verser une amende européenne équivalente à 40 millions d’euros, pour avoir émis trop de CO2 l’an dernier. 

La Note : 15/20 pour le groupe Etam

Pour une action responsable. Etam va collecter les soutiens gorges dont les clientes ne veulent plus. Le but c’est de récolter 100.000 soutiens gorges. Ceux qui sont en mauvais état seront recyclés, et les autres seront triés, repassés et distribués avec des culottes neuves à des associations d’aides aux femmes et à des centres d’hébergement.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Banques Crédits Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants