1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Insécurité à Lyon : "On doit rétablir la paix par la réponse pénale", assure Paul Melun
1 min de lecture

Insécurité à Lyon : "On doit rétablir la paix par la réponse pénale", assure Paul Melun

Depuis deux semaines, un supermarché de Lyon ferme ses portes à 17h par mesure de précaution face à la délinquance. Raquel Garrido dénonce un manque de moyens chez les policiers des quartiers populaires.

La prison de Gradignan (Gironde) le 19 avril 2021
La prison de Gradignan (Gironde) le 19 avril 2021
Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
micros
Eric Brunet - édité par Nicolas Barreiro

Dans le quartier de la Guillotière, au centre de Lyon, la situation semble être devenue incontrôlable. La délinquance prend de plus en plus d'ampleur, à l'instar du collectif de rappeur, baptisé les Dalton, qui sème la panique dans toute la ville. Face à cette hausse de l'insécurité, un supermarché du quartier a décidé de fermer à partir de 17h, depuis deux semaines, par mesure de précaution.

"Il y a eu 4.000 interpellations et sur ces 4.000 interpellations, il n'y a eu guère que quelques dizaines de personnes qui ont eu des poursuites judiciaires voire des incarcérations", constate l'essayiste Paul Melun. "En terme de réponse pénales, on n'est peut-être pas allé assez loin. (…) On doit rétablir la paix par une réponse pénale qui n'ait pas la main qui tremble", poursuit-il.

"C'est un problème de moyens de policiers sur place", lui rétorque Raquel Garrido. "Ces moyens de sécurité ont été mis pour certains quartiers bourgeois. Donc au final le droit à la sécurité est un droit auquel on a accès par classe".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/