3 min de lecture Santé

Obésité : des personnes en surpoids témoignent des moqueries et insultes reçues

VIDÉO - L'obésité touche de plus en plus de personnes à travers le monde et ses effets sont dévastateurs tant sur la santé physique que mentale.

iTunes RSS
>
L'obésité, le poids de la honte Crédit Image : AFP | Crédit Média : Samuel Duhamel / M6 Lille | Date : La page de l'émission
samuel duhamel
Samuel Duhamel Journaliste

Mésestime de soi, dépression, voire suicide : les conséquences psychologiques d’une surcharge pondérale peuvent être dramatiques. D’autant que les personnes en surpoids sont régulièrement victimes de commentaires réprobateurs, de moqueries voire d’insultes. Elles seraient ainsi responsables de leurs problèmes de poids ce qui n'est pas de l'avis des scientifiques qui expliquent que l’obésité est une maladie multifactorielle.

Âgée de 60 ans, Martine Rémy a connu des problèmes de surpoids pendant un quart de siècle, pesant jusqu’à 120 kilos pour 1m62. Une obésité principalement liée à ses trois grossesses durant lesquelles elle a pris plus de 20 kilos en moyenne sans réussir à les reperdre. Martine a ensuite essayé d’innombrables régimes hypocaloriques : "Je faisais très attention à ce que je mangeais. Jamais de bonbons, jamais de biscuits, jamais de sucre", détaille-t-elle.

Pourtant, sa vigilance n'a aucun effet et sur la balance, les kilos sont toujours là. Les maladies liées au surpoids comme le diabète de type deux et l'hypertension surviennent et lui gâchent l’existence. "Je ne comprenais pas pourquoi je ne maigrissais pas. C’était une vraie lutte intérieure", explique aujourd’hui la pétillante sexagénaire. 

Un quotidien dur à vivre

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Martine a arrêté le sport pour s’occuper de l’éducation de ses trois filles mais son alimentation est plutôt saine et équilibrée. À la maison, à Valenciennes dans le Nord, l’ancien mari de cette employée de bureau lui assénait parfois des mots méchants liés à son surpoids. À l’extérieur, elle entend des remarques acerbes lorsqu’elle se promène dans la rue ou quand elle fait la queue dans une boulangerie.

"Regarde la grosse-là ; elle veut encore acheter à manger". Voilà le type de phrases qui étaient adressées à Martine. C’était d’autant plus blessant que souvent, elle achetait des viennoiseries pour ses filles et non pour elle. Coincée dans un corps qu’elle n’aime pas et qu’elle ne réussit pas à transformer, elle est moquée pour son pseudo manque de volonté et ses kilos surnuméraires.

En août 2014, Martine décide alors de se faire opérer et de se faire retirer une partie de l’estomac. Aujourd’hui, la Nordiste pèse 66 kilos et a repris le sport : "Au moins cinq heures par semaine", confie-t-elle fièrement. Entre la pratique de la danse orientale, de la natation et de la marche, sa nouvelle vie est active et ses assiettes étonnamment plus remplies qu’avant : "Je mange plus maintenant qu’avant mon opération. Il m’arrive de manger six fois par jour mais toujours en petites quantités".

"Il faut parler des obésités, tant la maladie est hétérogène"

Comme Martine avant son opération, de plus en plus de personnes ne réussissent pas à contrôler leurs poids. Une étude d’octobre 2016, réalisée sur une cohorte de 29.000 volontaires et publiée dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, montre qu’environ un Français sur deux est en surpoids.

Le pourcentage d’adultes en situation d’obésité dépasse les 17%, soit près d’une personne sur cinq. Il s’agit d’une véritable "épidémie" mondiale, d’après Jean-Michel Lecerf, spécialiste en endocrinologie et responsable du pôle nutrition à l’Institut Pasteur de Lille. Dans son dernier livre Le Surpoids, c’est dans la tête ou dans l’assiette ?, le médecin cherche à faire tomber les clichés autour de cette maladie et explique que dans l’obésité, "le rôle de la nutrition est loin d’être exclusif même s’il joue un rôle". 

Les causes pouvant mener au surpoids sont en effet extrêmement variées : patrimoine génétique défavorable, exposition aux perturbateurs endocriniens pendant la grossesse, poids de la naissance très bas, césarienne, administration d’antibiotiques durant les premières années de la vie, déficit de sommeil, sédentarité, exposition aux écrans. Tous ces facteurs jouent un rôle non-négligeable. "L’état de la science nous permet d’affirmer que l’obésité n’existe pas ! Il faut parler des obésités, tant la maladie est hétérogène", explique-t-il.

Pouvoir se nourrir de façon saine et sereine

Les conséquences du surpoids peuvent être graves sur le physique et générer des cancers, des complications cardiovasculaires mais aussi sur le mental avec des difficultés psychologiques. Toutefois, des solutions existent. Dans son ouvrage Le Poids de la minceur, la psychologue Justine Poissonnier donne des conseils simples pour avoir une relation saine et sereine avec l’alimentation. Avec une notion clé : le plaisir. 

Manger, c’est une affaire de goût certes mais c’est aussi le plaisir de voir une assiette colorée et bien préparée, sentir les parfums, évaluer l’onctuosité ou la rugosité des aliments et s’entendre mastiquer. Jean-Michel Lecerf évoque également la satisfaction de "besoins nutritifs, énergétiques et nutritionnels (nourrir), affectifs et hédoniques (réjouir) et relationnels (réunir)" et replace l’activité physique au centre de la vie de ses patients.

Martine Rémy, elle, souligne la nécessité d’être aidé par ses proches ou des professionnels de santé lorsqu’on entame un régime : "Il y a un véritable travail mental à mener et il est plus facile de le réaliser lorsqu’on peut s’appuyer sur des personnes compétentes et de confiance. Il ne faut surtout pas rester isolé". Combattre le surpoids nécessite donc des efforts physiques et un long travail sur soi mais l’investissement est plus que rentable. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Obésité Poids
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797270157
Obésité : des personnes en surpoids témoignent des moqueries et insultes reçues
Obésité : des personnes en surpoids témoignent des moqueries et insultes reçues
VIDÉO - L'obésité touche de plus en plus de personnes à travers le monde et ses effets sont dévastateurs tant sur la santé physique que mentale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/video-obesite-des-personnes-en-surpoids-temoignent-des-moqueries-et-insultes-recues-7797270157
2019-03-22 17:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3BG-FWs-u_res84xEbq6Zw/330v220-2/online/image/2015/0512/7778316957_le-probleme-de-l-obesite-coute-des-millions-de-dollars-au-gouvernement-bresilien.jpg