2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 28 mars 2019

Ce jeudi, Laurent Gerra a imité Benoît Hamon, Nicolas Sarkozy ainsi que Alain Juppé.

Laurent Gerra - Laurent Gerra Laurent Gerra iTunes RSS
>
La chronique de Laurent Gerra du 28 mars Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Laurent Gerra/RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

La semaine prochaine, France 2 organise un grand débat politique avec les principales têtes de liste aux européennes. Cette période d'élections montre à Benoît Hamon qu'il est oublié par les électeurs : "Par exemple pour entrer à RTL ce matin, j’ai donné mon nom
à l’accueil et ils m’ont indiqué les photocopieurs. Ils ont cru que j’étais le réparateur Xerox". Mademoiselle Jade lui rappelle qu'il n'est pas invité au grand débat de France 2 ce qui fait resurgir les fantômes de son passé : "Quand j’étais petit, j’étais jamais invité aux anniversaires des copains. Du coup, au mien, j’ai invité toute la classe mais personne n’est venu".

Mademoiselle Jade a reçu Nicolas Sarkozy sur son plateau. L'ancien chef de l'État est revenu sur le dernier numéro de Vanity Fair ou il est décrit comme le "coach en zénitude" d’Emmanuel Macron : "Je lui dis de se calmer. Moi le calme, ça me connaît. Je suis une sorte de Christophe André de la politique. Si ça continue, je vais créer une chaîne Youtube avec des tutos de méditation". Il dévoile ensuite sa manière d'agir pour venir en aide au président de la république : "Je fais en sorte qu’Emmanuel soit bien centré sur ses chakras et je lui dis : Emmanuel, tu inspires, tu expires et tu assures l’ordre et la sécurité dans la sérénité. Je lui dis aussi : Emmanuel, tu inspires, tu expires et tu redonnes du pouvoir d’achat pour le travail dans la sagesse"

La voix de la nuit sur RTL, la célèbre psychologue Caroline Dublanche prend les appels de ses auditeurs qui profitent de l’anonymat pour lui faire leurs confidences dans son émission de confessions "Parlons-nous". Elle reçoit un auditeur, Alain, qui vient de changer de travail : "Je viens de changer de boulot, je suis monté à la capitale et j’en ai profité pour
larguer l’amour de ma vie. Résultat des courses : je m’emmerde comme un rat mort dans mes nouvelles fonctions et mon ex me manque". Ce nouveau Parisien n'a pourtant pas la vie dure mais reste nostalgique de son passé: "C’est un boulot plutôt peinard : on se réunit autour d’une table, on discute entre vieux chauves en attendant l’heure du rata. J’ai tout le temps de cogiter, alors forcément j’pense à mon ex, à ma Bordeaux". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants