2 min de lecture Bogdanoff

La chronique de Laurent Gerra du 24 décembre 2020

Ce jeudi 24 décembre, Laurent Gerra imite notamment François Hollande, au sujet d'une éventuelle candidature, ou encore les frères Bogdanov.

Laurent Gerra
Laurent Gerra Crédit : RTL
Laurent Gerra
Laurent Gerra édité par Coline Daclin

François Hollande revient sur la scène médiatique et la rumeur de son éventuelle candidature en 2022 agace la gauche. "Tant mieux si j’agace, c’est bon signe. Ca veut dire qu’ils ont peur de moi, et que je suis peut-être l’homme providentiel que la gauche attend", répond François Hollande (imité par Laurent Gerra). 

Et pourquoi pas une femme providentielle comme Ségolène Royal ? "Depuis qu’elle est revenue des pôles, elle est tellement givrée qu’on pourrait l’utiliser pour conserver les vaccins contre le covid à moins 60 degrés", répond l'ex-chef de l'Etat. Ni Anne Hidalgo, ni Arnaud Montebourg ne trouvent grâce à ses yeux. 

"On me surnomme De Gaulle [...] Une gaule pour Juju, et une gaule pour ma danseuse. Donc avec moi, la France sera sûre d’avoir un homme à la barre", ajoute le faux François Hollande. 

Un autre grand retour attendu, c'est celui des frères Bogdanov sur scène. Et eux, comment vont-ils fêter le réveillon. "Cette année, je t’ai acheté une paire de pommettes à commande vocale", dit Grichka à Igor. "Nous allons mettre nos panoplies de cosmonautes en papier alu et manger un tube de dinde aux marrons en orbite", ajoute Igor.

À lire aussi
Humour
La chronique de Laurent Gerra du 3 décembre 2020

On retrouve ensuite Pascal Praud en direct de CNEWS, où il s’apprête à présenter sa célèbre émission "L’heure des Pros", avec "Antoinette Patoulacci, poissonnière à Marseille.  Mais aussi par le philosophe Marcel Campion, et le poète Jean-Marie Bigard." Une question sera posée aux auditeurs : "Au nom de l’égalité hommes-femmes, faut-il chanter 'Petite maman Noël' à la place de 'Petit papa Noël' ? Les féministes nous font-elles chier ? J’attends vos réactions au 32-10."

Enfin, les stars du divertissement d’antan, Guy Lux et Léon Zitrone, commentent les festivités de Noël. Un objectif : ne pas dépasser le nombre de six à table. "Ils sont 8 alors qu’ils devraient être 6, on va donc être obligé d’annuler ce réveillon et d’appeler la police : à défaut de dinde, ils boufferont du poulet !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bogdanoff François Hollande Pascal Praud
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants