1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly ont parlé à BFM TV
1 min de lecture

VIDÉO - Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly ont parlé à BFM TV

VIDÉO - Dans des documents BFM TV, les deux hommes se revendiquent respectivement d'Al-Qaïda au Yémen et de l'État islamique. Ils ont tous les deux été tués dans les assauts des forces de l'ordre.

Fanny Bonjean
Fanny Bonjean

"Je suis le défenseur du prophète". C'est ainsi que s'est présenté Chérif Kouachi au journaliste de BFM TV qui a appelé ce vendredi matin l'entreprise à l'intérieur de laquelle l'homme était retranché avec son frère, dans la commune de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Les deux hommes sont suspectés d'être les auteurs de l'attaque de Charlie Hebdo.

Dans cette interview, Chérif Kouachi explique qu'il a été "envoyé par Al-Qaïda au Yémen" et financé par Anwar al-Awlaki, un prédicateur américain considéré comme la tête pensante de l'organisation, avant qu'il ne soit tué en 2011.

Chérif Kouachi revendique avoir vengé le prophète en tuant les membres de Charlie Hebdo. Pour lui, ils n'étaient pas des civils mais des cibles, précise BFM TV. Il aurait par ailleurs affirmé n'avoir jamais tué femmes et enfants, contrairement aux Occidentaux dans leurs missions en Irak, Afghanistan et Syrie.

L'appel d'Amedy Coulibaly

Peu après 15h, la rédaction de BFM TV a été contacté par Amedy Coulibaly, alors qu'il était en train de mener la prise d'otage dans une épicerie casher, porte de Vincennes, à Paris.

Quand ils ont commencé Charlie Hebdo, j'ai commencé à faire les policiers

Amedy Coulibaly
À lire aussi

Il s'est lui revendiqué de l'État islamique et explique s'être accordé avec les frères Kouachi. "On s'est synchronisés pour faire les opérations (...) Quand ils ont commencé Charlie Hebdo, j'ai commencé à faire les policiers".

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont été tués lors des assauts des forces de l'ordre. Les premiers à Dammartin-en-Goële, le deuxième porte de Vincennes, à Paris.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/