Prise d'otages en Seine-et-Marne : les frères Kouachi retranchés dans un entrepôt

MINUTE PAR MINUTE - On dénombre désormais deux prises d'otages, l'une Porte de Vincennes serait tenue par le tireur de Montrouge, l'autre à Dammartin-en-Goële par les frères Kouachi auteurs de la fusillade à "Charlie Hebdo".

Le GIGN et le RAID sont mobilisés autour de l'entreprise où sont réfugiés les frères Kouachi
Crédit : Joël Saget / AFP
Le GIGN et le RAID sont mobilisés autour de l'entreprise où sont réfugiés les frères Kouachi

La traque des frères Kouachi touche peut-être à son épilogue. Une prise d'otages est en cours dans une entreprise d'imprimerie de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne, ce vendredi 9 janvier. Bernard Cazeneuve a confirmé que les preneurs d'otages sont bien les frères Kouachi, les deux principaux suspects dans l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo mercredi. Ils détiendraient un otage. Le RAID et le GIGN sont sur place.
 
Plus tôt dans la matinée, des échanges de tirs ont eu lieu sur la nationale 2 lors d'une course poursuite entre les forces de l'ordre et deux individus correspondant au signalement des frères Kouachi au volant d'une voiture volée à Montagny-Sainte-Félicité, dans l'Oise.

Suivez l'intégralité de notre live ci-dessous :

13h37 - Un assaillant de la fusillade s'est rendu à la police selon un témoin qui a contacté RTL mais la prise d'otages serait toujours en cours. La rafale qui a précédé la prise d'otage a fait un blessé selon l'AFP

13h37 - La porte de Vincennes a été complètement fermée par la police.

13h27 - Prise d'otages dans une épicerie casher par un homme armé porte de Vincennes. Il pourrait s'agir du tireur qui a visé deux policiers à Montrouge jeudi matin. 

Selon des témoins sur place les forces de l'ordre arrivent en nombre autour de l'épicerie casher où a lieu en ce moment la prise d'otages. D'autres évoquent un "affolement". 

 13h23 - Le ministère de l'Intérieur multiplie les messages à l'intention de ceux qui seraient susceptibles de se rendre sur le périmètre de sécurité et de secours. 

13h09 - Le ministère de l'Intérieur confirme que les négociateurs ont "tenté de rentrer en contact" avec les preneurs d'otages. "La priorité est d'établir un dialogue avec les forcenés", déclare la Place Beauvau sur Twitter. 

13H07 - Plusieurs établissement scolaires dans la zone de Dammertin-en-Goële sont en cours d'évacuation selon l'AFP. L'école 

13h03 - Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet ne confirme toujours pas la présence d'un otage au sein de l’entrepôt dans lequel les frères Kouachi se sont retranchés : "Il faut agir avec beaucoup de lucidité beaucoup de sérénité beaucoup de calme de manière à dénouer la crise de la manière la plus sereine possible"


12h58 - L'avocat de Charlie Hebdo, Richard Malka, s'est exprimé pendant la conférence de rédaction de l'hebdomadaire dans les locaux de Libération : "L'équipe de Charlie Hebdo est très touchée par la présence et l'intérêt de la presse. Simplement, ils ont un journal à créer et ont besoin de panser leurs plaies. Il faut nous laisser la possibilité d'exprimer des choses très personnelles entre nous", a lancé maître Richard Malka. 

12h52 - Le groupe scolaire de Dammartin va être évacué "incessamment", avec des bus. "Nous nous occupons de vos enfants" a déclaré un adjoint de la commune.

12h45 - Des enfants qui se trouvent dans une école près de la prise d'otages restent retranchés. "Il est demandé aux parents de ne pas venir les chercher", raconte notre envoyée spéciale Emilie Baujard. Les gendarmes montent la garde devant l'établissement et interdisent toute sortie. Aucun enfant ne pourra sortir avant la fin de l'intervention. L'établissement ne se trouve qu'à 300 mètres du lieu de la prise d'otage.

12h34 - Le secteur autour du lieu de la prise d'otages est encore bouclé.

12h28 - "S'il y a une prise d'otages, le GIGN et le RAID sont obligés d'être extrêmement prudents. Ils vont rester en retrait. Si dans le bâtiment, il n'y a que les forcenés, cela change la donne. Les unités d'élite vont être beaucoup plus offensives en commençant par couper l'eau, le gaz et l'électricité", explique Georges Brenier, journaliste chez RTL.


12h15 - Une connexion a été faite entre les frères Kouachi et le suspect de Montrouge, auteur de la fusillade de jeudi 8 janvier dans la matinée.

La rédaction vous recommande

12h08 - Découvrez les premières images de l'opération en cours à Dammartin-en-Goële.

>
Prise d'otages à Dammartin-en-Goële : les premières images

12h02 - Selon le ministère de l'Intérieur, "il n'y a aucune blessé et aucune victime". L'assaut n'a toujours pas été donné par le GIGN et le RAID. Les frères Kouachi ont pris en otage, selon les premiers éléments de l'enquête.

11h53 - "C'est une guerre psychologique qui démarre. L'objectif est de ne pas faire peur aux preneurs d'otages. Il faut les convaincre que tout est fini", analyse notre journaliste Georges Brenier. "Deux options sont possibles : une arrestation dans le calme ou mourir abattu", ajoute-t-il.

11h43 - L'entrée de la petite entreprise de Seine-et-Marne, théâtre de la prise d'otages, se fait uniquement via un digicode, selon nos informations.

>
DOCUMENT RTL - Le propriétaire de la Clio grise dérobée mercredi témoigne (version longue) Crédit Média : Cyprien Cini

11h35 - Un marchand de journaux, propriétaire de la Clio grise dérobée mercredi, raconte sa rencontre avec les frères Kouachi. Les deux terroristes lui ont adressé une seule parole : "Si les journalistes te posent des questions, tu n’as qu’à leur dire que c’est Al-Qaïda Yemen", rapporte le marchand de journaux.

Ils étaient très calmes, très sereins, très professionnels, pas énervés

Il les décrit comme très professionnels. "Ils étaient en tenue paramilitaire et avec leurs armes à la main. Ils étaient très calmes, très sereins, très professionnels, pas énervés", a confié l'homme qui souhaite garder l'anonymat.

>
DOCUMENT RTL - Le propriétaire de la Clio grise dérobée mercredi témoigne Crédit Média : Cyprien Cini

11h28 - Le silence se fait de plus en plus pesant à Dammartin-en-Goële.

11h26 - Le Président appelle à "refuser les surenchères, les stigmatisations et les caricatures (...) Tous les citoyens peuvent venir aux manifestations, il n'y a pas de contrôles". L'objectif est de rassurer la population, en lui disant "qu'elle vit dans un état de droit, et avec la volonté d'être ensemble (...) et de faire que tous nos concitoyens puissent être ensemble, dans la République", a-t-il déclaré. 

11h22 - Aucune négociation n'est en cours avec les frères Kouachi, selon nos informations.

11h12 - Le président de la République, François Hollande quitte l'Élysée et se rend place Beauvau pour rencontrer l'ensemble des préfets. Il y suivra, aux côtés du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et du Premier ministre Manuel Valls, le déroulement des opérations à Dammartin-en-Goële.

11h08 - Yves Albarello, le député de Seine-et-Marne déclare que les deux fugitifs "sont prêts à mourir en martyrs".

La rédaction vous recommande

11h04 - "Les frères Kouachi sont lourdement armés. Afin de calmer les preneurs d'otages, les hélicoptères se sont posés. Les équipes du GIGN n'arrivent pas à entrer en contact avec Chérif et Saïd Kouachi", explique Georges Brenier, journaliste chez RTL.

La rédaction vous recommande

10h57 - Selon un criminologue, "plus l'affaire évolue, plus on se rend compte que l'on est dans l'affaire Merah numéro 2. Il y a de fortes ressemblances".

Il y a des similitudes avec l'affaire Merah

Un criminologue

10h50 - Une réunion interministérielle s'est déroulée ce matin avec François Hollande.

10h46 - François Hollande va se rendre au ministère de l'Intérieur à 11 heures. Le chef de l'État compte "faire le point sur les opérations en cours" pour tenter d'appréhender les auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, a annoncé la présidence. 

10h41 - Le Premier ministre, Manuel Valls, a affirmé '"il sera sans doute nécessaire de prendre de nouvelles mesures" pour "répondre à la "menace" terroriste, après l'attentat contre Charlie Hebdo

Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme

Manuel Valls

"Nous sommes dans une guerre contre le terrorisme. Nous ne sommes pas dans une guerre contre une religion, contre une civilisation", a ajouté le Premier ministre, à l'occasion d'une réunion des préfets au ministère de l'Intérieur, en présence du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. 

10h39 - Les équipes du GIGN et du RAID sont déployés. Des témoins suivent et racontent sur Twitter le déroulement de l'opération.

10h36 - Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur rappelle que "l'opération en cours est très compliquée".

La rédaction vous recommande

10h31 - Les gendarmes ont demandé aux riverains de rester chez eux, portes fermées et lumières éteintes.

10h29 - Selon nos informations, la prise d'otage en cours à Dammartin-en-Goële ne concerne qu'une seule personne.

10h27 - "Trois hélicoptères sont disposés en triangle au dessus du lieu de la prise d'otage", raconte notre envoyé spéciale Emilie Baujard.


10h22 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, confirme que les preneurs d'otages sont les frères Kouachi, suspectés d'être les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo.

10h18 - La prise d'otages se trouve dans "un petit entrepôt dans une zone industrielle avec un parking autour. La première mission des forces de l'ordre est avant tout d'avoir le plan des lieux. C'est important car il y a souvent dans ce genre de société des recoins, dans lesquels les preneurs d'otages peuvent se réfugier", explique notre journaliste Jean-Alphonse Richard.

10h17 - Un voisin, situé en face de la zone industrielle où se trouve la prise d'otages raconte que "plusieurs hélicoptères survolent la zone. Un policier vient de rentrer dans mon jardin. Il y a beaucoup de bruit dehors",

10h14 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, confirme qu'une intervention est en cours pour "neutraliser les auteurs" de l'attentat contre Charlie Hebdo.

Une intervention est en cours pour neutraliser les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

10h13 - La prise d'otages aurait lieu au sein de l'entreprise Création Tendance Découverte, situé au 27 rue Clément Ader, selon Francetvinfo.

10h06 - L'assaut du GIGN serait actuellement en cours. Selon le préfet de police, "l'épilogue est proche".

09h55 - La prise d'otages aurait fait au moins deux blessés graves. Les frères Kouachi "sont deux personnes expérimentées, jusqu'au-boutistes. La logique jihadiste, c'est mourir les armes à la main", analyse Jean-Alphonse Richard, du service justice de RTL.


09h48 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, confirme qu'"un dispositif de sécurité extrêmement dense a été mise en place sur le territoire de l'Oise, de l'Aisne et la Seine-et-Marne. Il mobilise des moyens extrêmement importants".

Une opération est en cours avec un dispositif de sécurité extrêmement dense

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur

09h45 - Toute la commune est entièrement bouclée par les forces de l'ordre avec la présence de plusieurs hélicoptères ainsi que des équipes du GIGN et du RAID. La gendarmerie a demandé aux personnes, proches de la zone en question, de ne pas sortir de chez eux.

09h42 - Un témoin qui travaille dans la zone industrielle de Dammartin-en-Goële a entendu les coups de feu  : "Je travaille dans l'entrepôt Kuehne Nagel dans la zone industrielle. Il y a une demi heure à peu près j'ai entendu deux coups de feu et dans les cinq minutes il y avait toute la sécurité présente, les hélicoptères, les policiers. On nous a interdit d'être près des fenêtres on doit rester à l'intérieur de l'entrepôt. Il n'y a plus aucun mouvement qui se fait ni pour entrer ni pour sortir."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776150152
Prise d'otages en Seine-et-Marne : les frères Kouachi retranchés dans un entrepôt
Prise d'otages en Seine-et-Marne : les frères Kouachi retranchés dans un entrepôt
MINUTE PAR MINUTE - On dénombre désormais deux prises d'otages, l'une Porte de Vincennes serait tenue par le tireur de Montrouge, l'autre à Dammartin-en-Goële par les frères Kouachi auteurs de la fusillade à "Charlie Hebdo".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/info-rtl-prise-d-otages-dans-une-entreprise-de-dammartin-en-goele-suivez-notre-edition-speciale-sur-rtl-et-rtl-fr-7776150152
2015-01-09 09:16:00
http://media.rtl.fr/cache/rMnnT7TyJh9Bat9v3aCmwg/330v220-2/online/image/2015/0109/7776152280_le-gign-et-le-raid-sont-mobilises-autour-de-l-entreprise-ou-sont-refugies-les-freres-kouachi.jpg