Fusillade à "Charlie Hebdo" : Retrouvez les deux premiers jours de la traque des frères Kouachi

MINUTE PAR MINUTE - Un important échange de coups de feu a eu lieu ce vendredi 9 janvier sur la nationale 2, peu de temps après le vol d'une voiture à Montagny-Sainte-Félicité dans l'Oise avec à bord deux individus correspondant au signalement des frères Kouachi.

Depuis jeudi 8 janvier, les recherches des forces d'élite se concentrent dans une vaste zone rurale et boisée à quelque 80 km au nord-est de Paris, à cheval entre l'Aisne et l'Oise
Crédit : AFP
Depuis jeudi 8 janvier, les recherches des forces d'élite se concentrent dans une vaste zone rurale et boisée à quelque 80 km au nord-est de Paris, à cheval entre l'Aisne et l'Oise

Près de 48 heures après l'attentat dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, les frères Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans, étaient toujours traqués vendredi 9 janvier, au Sud de la Picardie. 

C'est dans cette zone que les deux fugitifs ont été formellement reconnus la veille par le gérant d'une station-essence qu'ils ont agressé près de Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Visage découvert, ils étaient armés de Kalachnikov et disposaient d'un lance-roquette dans leur voiture, selon la vidéosurveillance. 

Suivez l'intégralité de notre live ci-dessous :

09h44 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, prend la parole : "Un dispositif de sécurité important a été mis en place sur les trois départements de l'Oise de l'Aisne et de la Seine-et-Marne. Ce dispositif nous a conduit a récupérer des éléments importants hier. En ce moment une opération est en cours qui mobilise la totalité des équipes à Dammartin-en-Goêle. Le GIGN se rend sur place et les opérations seront conduites dans les minutes qui viennent. La mobilisation est générale."

09h41 : Yann un témoin de l'intervention des forces de l'ordre à témoigné sur RTL : "C'est une petite zone d'activité qui compte une vingtaine d'entreprises. Nous venons de voir un important cortège de policiers qui se dirige vers Dammartin-en-Goêle" 

09h39 : Les frères Kouachi sont identifiés, confirme une source policière à l'agence Reuters. 

09h36 : La commune de Dammartin-en-Goêle est entièrement bouclée par les forces de l'ordre. Sur Twitter les riverains commentent l'intervention des forces de l'ordre en Seine-et-Marne

09h34 : Une prise d'otage est toujours en cours dans une entreprise de la zone industrielle de Dammartin-en-Goêle (Seine-et-Marne). Trois hélicoptères, les gendarmes, le Raid et le GIGN sont sur place. Il s'agit vraisemblablement des frères Kouachi. 


09h32 : Une témoin a contacté RTL pour raconter ce qu'elle a entendu elle a souhaité rester anonyme : "J'ai entendu des coups de feu juste en face de notre entrepôt, les gendarmes sont intervenus dans une société depuis trois hélicoptères survolent la ZI. Honnêtement je n'ai pas envie d'aller dehors. Le climat est tendu, on a connu mieux."

09h24 : Un témoin qui travaille dans la zone industrielle de Dammartin-en-Goêle a entendu les coups de feu  : "je travaille dans l'entrepôt Kuehne Nagel dans la zone industrielle. Il y a une demi heure à peu près j'ai entendu deux coups de feu et dans les cinq minutes il y avait toute la sécurité présente, les hélicoptères les policiers. On nous a interdit d'être près des fenêtres on doit rester à l'intérieur de l'entrepôt. Il n'y a plus aucun mouvement qui se fait ni pour entrer ni pour sortir."

09h14 : INFO RTL : Prise d'otage dans une entreprise à Dammartin-en-Goêle. D'après nos informations il y aurait une prise d'otage qui serait en train de se dérouler dans une entreprise de la commune. 


09h06 : Un important échange de coups de feu vient à l'instant d'avoir lieu à Dammartin-en-Goêle (Seine-et-Marne) sur la nationale 2 à 30 minutes de Villers-Cotterêts. 

Cette voiture avait été volée à Montagny Sainte-Félicité (Oise) un peu plus tôt vers 8h40 avec deux individus signalés comme correspondant au signalement des frères Kouachi, deux hommes armés de pistolets automatiques. 

8h58 : François Fillon, invité sur RTL ce vendredi 9 janvier, a confirmé qu'il participera dimanche à la marche républicaine en mémoire des victimes de Charlie Hebdo mais il déplore que l'unité nationale soit menacée par une "polémique détestable" autour du FN. L'ancien premier ministre a également tenu à rappeler aux Français : "On est en guerre et quand on est en guerre il faut prendre des précautions à la fois pour maintenir l'unité nationale et pour assurer la sécurité du pays."


08h52 : Nouveau point sur l'état de santé des quatre blessés graves toujours hospitalisés. Le Monde nous apprend que Fabrice Nicolino, le dessinateur Riss, alias Laurent Sourisseau et le critique littéraire Philippe Lançon sont désormais hors de danger. Les inquiétudes se concentrent sur Simon Fieschi, le jeune webmaster du site touché "à la colonne vertébrale, le poumon perforfé" est "toujours plongé dans un coma artificiel"

08h37 - Une nouvelle réunion de crise vient de démarrer à l'Élysée entre François Hollande et Manuel Valls. Le président de la République recevra ensuite Marine Le Pen à 10h.


08h25 - La traque policière des frères Kouachi a bien repris entre villages et forêts dans une zone de plusieurs kilomètres de diamètre qui s'étire de Villers-Cotterêts à Soissons, en Picardie. Plusieurs camionnettes de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la police judiciaire sont arrivées dans la zone où la chasse à l'homme se concentre depuis la veille. 

Sur les routes du secteur de Longpont, où la dernière opération d'envergure s'était achevée jeudi vers 22h00, militaires et gendarmes continuent de filtrer les accès, fusil en bandoulière, arrêtant tous les automobilistes qui quittent le village pour se faire ouvrir les coffres de voitures. Sur la RN2 avoisinante, reliant cette zone à Paris, des camions de gendarmes sont postés, et des gendarmes effectuent des rondes avec des lampes torches. 

08h20 - Le prochain numéro du magazine américain The New Yorker rend aussi hommage à Charlie Hebdo.

08h12 - Selon Georges Brenier, du service police-justice de RTL, les forces d'élite lancées aux trousses des suspects auraient désormais la conviction que les frères Kouachi sont passés "en mode retranchement". Par ailleurs, ils ont très bien pu échapper aux mailles du filet en quittant la Picardie.


08h00 -  La sœur de Chérif et Saïd Kouachi et les femmes des deux frères font partie des 9 gardés à vue..

07h52 - Les hommes du Raid et GIPN sont de retour dans l'Aisne.

07h50 - sur RTL, l'ancien Premier ministre François Fillon trouve la polémique sur la participation ou non de Marine Le Pen à la marche de dimanche "détestable et dangereuse".

07h42 - Saïd Kouachi, l'un des deux auteurs présumés de l'attentat, avait voyagé au Yémen en 2011 où il s'était entraîné au maniement des armes, selon un responsable américain. 

Les autorités américaines ont par ailleurs souligné que les deux auteurs présumés de l'attentat étaient "depuis des années" sur la liste noire américaine du terrorisme. 

07h29 - DOCUMENT RTL : "J'en veux à l'État", déclare le frère de Fréderic Boisseau, agent d'entretien et première victime, déplore qu'"on ne pense qu'aux victimes connues". 

07h23 - Une vaste zone boisée est verrouillée par les gendarmes dans l'Aisne. Les recherches sont toutefois difficiles de nuit, sous la pluie et dans une zone escarpée. 

07h14 -  Malgré deux jours de traque, les frères Kouachi, jihadistes français soupçonnés d'avoir perpétré la tuerie à Charlie Hebdo, sont toujours en fuite, jour de prière dans les mosquées qui rendront hommage aux douze morts du pire attentat depuis plus d'un demi-siècle en France.  

06h54 - Parmi les victimes de la fusillade à Charlie Hebdo, il y a Charb, Cabu, Wolinski... mais il ne faut pas oublier ceux dont on parle moins comme Frédéric Boisseau. L'agent de maintenance se trouvait dans le Hall d'entrée, il est le premier à être tombé sous les balles des terroristes. C'était aussi son premier jour au siège du journal. 


 "12 victimes, et Frédéric dans tout ça ?" Cette phrase a résonné dans la tête de Didier, son ami de toujours, toute la nuit "On a parlé des journalistes, des grands journalistes certes, mais Frédo c'était pas un grand journaliste peut-être mais la première balle a été pour lui". 


06h15 - Les deux frères Kouachi restent toujours introuvables malgré les moyens déployés. C'est presque toute la Picardie qui est en état de siègedepuis hier jeudi. Les recherches se concentrent à une petite centaine de kilomètres au nord de Paris. La zone prioritaire des recherches est assez resserrée, limitée elle pourrait ressembler à un carré de 15 kilomètres sur 15. 

01h57 - D'après les services de renseignements britanniques, un groupe d'extrémistes en Syrie projette des attentats de grande ampleur en Occident.


00h30 - La traque des suspects se poursuit dans une vaste zone située autour de Villers-Cotterêts (Aisne) et Crépy-en-Valois (Oise). Les perquisitions des forces de l'ordre sont désormais "terminées pour l'instant" et le dispositif a été réduit, en début de nuit, par rapport aux effectifs déployés jeudi après-midi dans la perspective d'une opération d'envergure, a précisé une source policière.

00h15 - Le président américain Barack Obama s'est rendu jeudi soir à l'ambassade de France à Washington pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo à Paris. Il a, sur place, signé un livre de condoléances ouvert après cet attentat sanglant qui a fait douze morts. "Au nom de tous les Américains, je fais part aux Français de notre solidarité après cette terrible attaque terroriste à Paris", a-t-il écrit. "En tant qu'alliés à travers les siècles, nous sommes unis avec nos frères français pour nous assurer que justice soit faite", a-t-il ajouté. "Nous avançons ensemble, convaincus que la terreur ne vaincra pas la liberté et les idéaux qui  sont les nôtres, les idéaux que illuminent le monde. Vive la France !". 

00h05 - Les sites des mairies d'au moins deux villes françaises (Ezanville et Goussainville) ont été victimes de piratages. Les hackers évoquent "l'État islamique", et ont inscrit des messages de haine tels que "mort à la France" ou "mort à Charlie", et demande la "libération de la Palestine". L'action est signée "L'APoca-Dz".

Crédit : Ezanville.fr
Après le piratage, voici le message qui apparaissait



23h50 - Saïd Kouachi, l'aîné des deux frères recherchés par les forces de l'ordre, se serait formé au Yémen, rapporte le New York Times. Il aurait passé "quelques mois" auprès d'Al-Qaïda.

23h30 - Charlie Hebdo n'est pas mort. Les survivants de l'équipe du journal satirique ont annoncé la création d'un nouveau numéro dès mercredi prochain. En attendant, la plume a refait son apparition en une du site internet. "Parce que le crayon sera toujours au-dessus de la barbarie", peut-on lire.

La une du site de "Charlie Hebdo" jeudi 8 janvier 2015

23h15 - D'après I>Téléles frères Kouachi, les deux suspects activement recherchés par les forces de l'ordre, avaient été placés sur liste noir aux États-Unis. Les deux hommes, âgés de 32 et 34 ans, étaient suspectés d'être des terroristes, et interdits d'entrer sur le sol américain.

23h00 - Des gendarmes mobiles sont toujours positionnés et des barrages ont été montées sur les routes, en Picardie. Un hélicoptère surveille la zone. En revanche, les hommes du Raid et du GIGN sont rentrés à Paris, raconte nos envoyés spéciaux dans l'Aisne.

22h50 - "Une fraternité élémentaire s'est mise en place", raconte sur RTL Pierre Fraidenraich, le directeur opérationnel de Libération, qui va accueillir l'équipe de Charlie Hebdo. "On va accepter toutes les aides", on va en avoir besoin, a réagit l'avocat de l'hebdomadaire satirique.

>
Le directeur de "Libération" raconte comment et pourquoi son journal aide "Charlie Hebdo" Crédit Média : RTL Soir

22h40 - Jeannette Bougrab, l'ancienne secrétaire d'État et compagne de Charb, a livré un témoignage poignant à la télévision. "On a tué ce qu'il y avait de plus précieux dans ce pays, a-t-elle déclaré. Il faut arrêter d’être langue de bois, aujourd'hui, en France, il y a des policiers et des gens qui dessinaient qui sont morts." 

22h15 - Les Anonymous veulent venger l'attaque de l'hebdomadaire satirique. Le groupe de hackers a annoncé qu'il s'en prendrait aux sites et autres comptes Twitter des organisations terroristes.

21h45 - Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé une minute de silence ce jeudi en hommage aux victimes de l'attentat. Au début de sa réunion de l'après-midi, l'ambassadeur chilien qui préside le conseil en janvier, Cristian Barros Melet, a exprimé "la profonde tristesse du Conseil devant l'attaque intolérable qui a eu lieu hier à Paris".

21h10 - La nuit est tombée sur la Picardie, où l'essentiel des recherches sont effectuées. Mais les forces de l'ordre entendent bien continuer de traquer les deux suspects.

20h45 - Hollande dans le cortège dimanche ?

Selon nos informations, François Hollande souhaite participer à la "marche républicaine" organisée dimanche à Paris. 

"Ce n'est pas décidé", a déclaré à l'AFP un proche du président, un autre précisant que la question de cette participation était "en débat" mais pas tranchée. 

La dernière participation d'un chef de l'État à une manifestation remonte à 1990. À l'époque, François Mitterrand avait répondu à l'appel d'associations à un grand rassemblement place de la Nation à Paris. 200.000 personnes étaient réunies pour dénoncer la profanation d'un cimetière à Carpentras.


20h25 - Après le logo, la chanson. Un internaute a écrit un morceau intitulé #JeSuisCharlie, dans lequel il revient sur le drame de la fusillade à Charlie Hebdo sur l'air d'Hexagone de Renaud. Sur Facebook, la vidéo a été vue près de 3 millions de fois jeudi soir.



19h55 - Fleur Pellerin veut "débloquer en urgence" environ un million d'euros pour Charlie Hebdo, a-t-elle annoncée sur France 5. Décimée par la fusillade, la rédaction de l'hebdomadaire satirique va pouvoir bénéficier de locaux prêtés par Libération. Les journalistes ont annoncé un nouveau tirage pour la semaine prochaine, à un million d'exemplaires.

19h50 - Laurent Léger, un des rescapés de la fusillade, raconte "l'horreur" qu'il a vu "en plein Paris", sur France Info. "Je me demande encore comment j'ai pu en réchapper, confie-t-il. Ils ont tiré dans le tas (...). Je suis resté recroquevillé là, je voyais les autres par terre", se souvient-il.

Je me demande encore comment j'ai pu en réchapper

Laurent Léger, rescapé de la fusillade

19h40 - De nombreuses personnes sont à nouveau présentes place de la République à Paris pour rendre hommage aux victimes.

Dans le même temps, la mobilisation ne faiblit pas devant les locaux de Charlie Hebdo. Déjà toute la journée, riverains et simples citoyens venaient se recueillir ou déposer des fleurs.

19h00 - Bernard Cazeneuve a annoncé que neuf personnes sont en garde à vue jeudi soir. "Plusieurs perquisitions" ont été menées et "neuf personnes ont été placées en garde à vue", a déclaré le ministre de l'Intérieur, qui a ajouté que 90 témoins ont été interrogés.


Le locataire de la place Beauvau a également confirmé que Saïd Kouachi, l'un des deux frères actuellement recherchés, a été "formellement reconnu sur photo comme agresseur".

18h45 - Toute l'après-midi, les hommes du Raid et du GIGN étaient mobilisés en Picardie, où le niveau du plan Vigipirate a été relevé à son maximum. Ces unités d'élite de la police et de la gendarmerie se sont déployées en milieu de journée dans une zone à cheval sur les départements de l'Aisne et de l'Oise, où les deux suspects auraient été identifiés.

Revivez la traque, racontée par notre envoyée spéciale.

>
"Charlie Hebdo" : les deux suspects traqués en Picardie Crédit Média : Émilie Baujard
La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776145189
Fusillade à "Charlie Hebdo" : Retrouvez les deux premiers jours de la traque des frères Kouachi
Fusillade à "Charlie Hebdo" : Retrouvez les deux premiers jours de la traque des frères Kouachi
MINUTE PAR MINUTE - Un important échange de coups de feu a eu lieu ce vendredi 9 janvier sur la nationale 2, peu de temps après le vol d'une voiture à Montagny-Sainte-Félicité dans l'Oise avec à bord deux individus correspondant au signalement des frères Kouachi.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/en-direct-fusillade-a-charlie-hebdo-neuf-personnes-en-garde-a-vue-7776145189
2015-01-08 19:04:00
http://media.rtl.fr/cache/EWQXXy2A4qJHF3jzZa4p6A/330v220-2/online/image/2015/0109/7776148873_charlie-hebdo-des-membres-du-gipn-et-du-raid-pres-de-villers-cotterets-le-8-janvier-2015.jpg