1 min de lecture Animaux

Var : une pétition lancée pour stopper la chasse du renard

VU DANS LA PRESSE - Un mère de famille du Var a lancé une pétition afin de stopper la chasse au renard revestois. Quelque 70.000 signatures ont déjà été récoltées.

Une pétition demande l'interdiction de la chasse au renard dans le Var
Une pétition demande l'interdiction de la chasse au renard dans le Var Crédit : PATRICK PLEUL / DPA / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le combat pour la protection du renard a débuté durant le confinement, dans le Var. Céline Privat et sa famille ont vu venir dans leur maison un renardeau revestois. Nourri quotidiennement par la famille de Céline, l'animal est baptisé Renaud et fait naître chez la mère de famille le désir de s'engager en faveur de la protection de cette espèce toujours chassée. 

Elle crée alors le collectif Printemps revestois et lance une pétition sur le site mesopinions.com intitulée "Sauvons Renaud le renardeau du Revest-les-Eaux et ses congénères". À ce jour, 70.000 personnes ont signé en faveur de l'arrêt de la chasse au renard, relaie Var Matin

"Nous demandons au préfet et au maire de la commune du Revest-les-Eaux de retirer le renard de la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts", a indiqué Céline Privat à nos confrères. "On les chasse de chez nous alors que c’est nous qui venons sur leurs lieux d’habitat. C’est un animal qui s’autorégule et qui ne prolifère pas. On peut cohabiter", insiste-t-elle. 

Elle prend pour exemple la Drôme, qui en interdisant cette chasse a permis au agriculteurs d'utiliser moins de pesticides contre les rongeurs, "grâce aux renards qui les chassent".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Chasse Var
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants