1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vaccin : bien avant le coronavirus, il y a eu des "mouvements antivax terribles"
1 min de lecture

Vaccin : bien avant le coronavirus, il y a eu des "mouvements antivax terribles"

La polémique sur le vaccin contre la Covid 19 a pris tellement d'ampleur qu'elle a tendance à nous faire oublier que le mouvement antivax est bien antérieur à la pandémie. Le professeur Jean-Noël Fabiani-Salmon explique sa genèse à Flavie Flament, dans "Jour J".

Un cortège de manifestants antivax lors d'un rassemblement à Paris, le samedi 15 janvier dernier.
Un cortège de manifestants antivax lors d'un rassemblement à Paris, le samedi 15 janvier dernier.
Crédit : Serge Tenani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
RÉCIT - Louis Pasteur : le jour où il a injecté le premier vaccin contre la rage
00:02:56
L'INTÉGRALE - Comment Pasteur a-t-il pris la décision de vacciner Joseph Meister ?
00:31:50
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Si on regarde l'histoire de la vaccination, on se rend compte qu'un nouveau vaccin est trouvé tous les 24 ans. Au XXe siècle, pas moins de 22 vaccins ont été homologués. Et au XXIe siècle, ce sont 8 vaccins qui ont été trouvés. Et le dernier en date, on le sait tous, c'est celui contre la Covid 19 "et jamais un vaccin n'a fait autant débat", explique Flavie Flament dans Jour J. 

Face au vaccin contre le coronavirus, des antivax expliquent qu'ils refusent l'injection parce qu'ils ignorent ce qui se trouve dedans. "On a peur de ce qu'on ne connaît pas. Il faut essayer absolument d'instruire les gens, leur expliquer (...) L'ARN messager n'est qu'une molécule qui va disparaître ensuite", explique le professeur Jean-Noël Fabiani-Salmon, chirurgien cardiovasculaire, membre de l'Académie de médecine et auteur du livre L'incroyable histoire de la médecine.

"Quant à l'attitude des gens, n'ayez pas peur. Au XIXe siècle, il y a eu des mouvements antivax terribles. Il y a eu des gens qui se sont battus en Angleterre, en France, au Québec contre les vaccins et qui se sont fait emprisonner plutôt que de se faire vacciner. On les a appelés 'les enragés', parce qu'ils étaient contre Pasteur", poursuit le professeur Jean-Noël Fabiani-Salmon.

"Il y a aura toujours une partie de la population qui sera opposée à la science, qui ne voudra pas comprendre et qui sera opposée à ce que l'on fait pour le bien de l'humanité", conclut le professeur. 

À écouter aussi

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/