1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vacances d'hiver : train, embouteillages... Les règles du couvre-feu à suivre lors des départs
1 min de lecture

Vacances d'hiver : train, embouteillages... Les règles du couvre-feu à suivre lors des départs

D'éventuels embouteillages sur la route ne pourront pas justifier un déplacement après 18h. Les départs en train ou en avion, en revanche, restent autorisés pendant le couvre-feu.

Un embouteillage près de Chambéry, le 24 février 2018 (Illustration)
Un embouteillage près de Chambéry, le 24 février 2018 (Illustration)
Crédit : AFP / Archives, JEAN-PIERRE CLATOT
Victor Goury-Laffont

Un bouchon inattendu sur l'autoroute pourra-t-il vous coûter 135 euros ? Alors que la période des vacances d'hiver a été lancée ce samedi 6 février dans la Zone A, les mesures sanitaires, elles, restent en place. Au micro d'Europe 1, une porte-parole du ministère de l'Intérieur a assuré que les embouteillages ne pourraient faire office d'excuse pour une arrivée après 18h.

"Il n'y a pas de tolérance particulière", a résumé Camille Chaize, qui explique donc qu'il sera impératif de s'assurer de la possibilité d'une arrivée sur place avant 18h. Son conseil : "Regarder la route avant de commencer son trajet".

Une prise de position qui traduit le renforcement des mesures de contrôle appliquées en France, notamment pour faire face à l'apparition de variants du nouveau coronavirus. Lors d'une conférence de presse tenue le 10 décembre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, indiquait "si vous êtes à quelques dizaines de kilomètres de votre lieu de destination, les forces de l'ordre vous laisseront rejoindre votre lieu de vacances", et ce même après le couvre-feu.

Les voyages en train ou en avion toujours possibles

Les voyages en train restent en revanche un motif valable de dérogation au couvre-feu. En cas de départ ou d'arrivée entre 18h et 6h, le billet et une attestation dérogatoire de déplacement doivent être présentés dans l'éventualité d'un contrôle. Il en va de même pour les voyages en avion.

À lire aussi

Il est par ailleurs autorisé de se rendre dans une gare ou un aéroport afin d'y récupérer un proche. Là encore une attestation est à prévoir, avec cette fois-ci cochée la case "motif familial impérieux".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/