1 min de lecture Santé

Urgences : 50% des patients "n'ont rien à y faire", affirme un médecin sur RTL

INVITÉ RTL - 95 services d'urgences hospitalières sont en grève en France. Le mouvement dure depuis trois mois. Michaël Peyromaure, chef du service urologie à l’Hôpital Cochin, en dévoile certaines raisons.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Urgences engorgées : 50% des patients "n'ont rien à y faire", affirme un médecin sur RTL Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et Yves Calvi

Ils réclament davantage de moyens humains et financiers. Des personnels des hôpitaux publics se rassemblent à nouveau ce mardi 11 juin devant le ministère de la Santé. Aux urgences, les infirmiers, les aide-soignants et les brancardiers se déclarent épuisés et débordés. Lundi, 95 services s'affichaient en arrêt de travail

Un malaise qui est en partie dû à un engorgement des urgences, devenues un "véritable fourre-tout de patients" affirme sur RTL Michaël Peyromaure, chef du service urologie à l’Hôpital Cochin. La Cour des Comptes estime ainsi à 20% le nombre de personnes dont la place n'est pas aux urgences. 

Un chiffre largement sous-estimé pour le médecin. "À mon avis ce n'est pas 20%, c'est plus", estime-t-il. "Je dirais que la moitié des personnes qui se rendent aux urgences n'ont rien à y faire".  

À lire aussi
Des vacanciers sur une plage - Illustration Santé
Vacances : Michel Cymes vous aide à prendre soin de votre peau cet été

Ce phénomène, qui conduit à ces situations extrêmes, est-il simplement dû à une certaine "bobologie" ? "Il y a aux urgences un véritable fourre-tout de patients qui n'ont pas d'offres de soins ailleurs qu'à l'Hôpital. (...) Vous avez beaucoup de "bobologie" aussi", confirme le médecin. 

Vous avez également des personnes âgées que la famille va mettre aux urgences pour s'en débarrasser"

Michaël Peyromaure, chef du service urologie à l’Hôpital Cochin
Partager la citation

Seulement, un autre facteur est aussi à l'oeuvre dans cet encombrement quotidien des services. "Vous avez également des personnes âgées que la famille va mettre aux urgences pour s'en débarrasser (...), avant les vacances, par exemple, parce qu'ils ne savent pas comment gérer cette situation", déplore Michaël Peyromaure. 

Ce malaise dans nos services d'urgence existe d'ailleurs depuis un moment pour le médecin : "Cela fait un certain nombre d'années que cela ne va pas à l'Hôpital (...). Ce qui est nouveau c'est la forme que prend la contestation. (...) Le personnel soignant se met maintenant en arrêt de travail".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Urgences Patient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797817672
Urgences : 50% des patients "n'ont rien à y faire", affirme un médecin sur RTL
Urgences : 50% des patients "n'ont rien à y faire", affirme un médecin sur RTL
INVITÉ RTL - 95 services d'urgences hospitalières sont en grève en France. Le mouvement dure depuis trois mois. Michaël Peyromaure, chef du service urologie à l’Hôpital Cochin, en dévoile certaines raisons.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/urgences-engorgees-50-des-patients-n-ont-rien-a-y-faire-affirme-un-medecin-sur-rtl-7797817672
2019-06-11 10:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZuA8CCpXWpH9Gd82vXkytw/330v220-2/online/image/2017/1229/7791627190_une-femme-entre-aux-urgences-de-l-hopital-cochin-illustration.jpg